Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Prof Poids Lourd, bon coeur pour comédie ronflante

17 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Prof-poids-lourd-affiche-9319.jpg

 

Prof Poids Lourd // De Frank Coraci. Avec Kevin James et Salma Hayek.


Ce que je ne comprendrais jamais c'est ce que les américains trouvent de droit chez Kevin James (Quand Chuck rencontre Larry). Plus connu pour ses potacheries à deux francs six sous, il prouve avec Prof Poids Lourd qu'il n'est clairement pas l'un des visages de la comédie américaine. Le problème de Prof Poids Lourd dans un premier temps c'est de nous plonger au coeur d'une histoire balisée et pas très passionnante. Bien que le personnage de prof qu'il incarne inspire la sympathie du spectateur, le reste manque clairement de saveur. Notamment quand l'on en vient à sa vie en dehors des rings. Sa relation avec le personnage de Salma Hayek est tout simplement ennuyeuse à mourir. Il faut bien avouer que l'actrice est toujours aussi médiocre dans ce genre de rôle où elle tente de montrer une once d'émotion. Je la préfère en salope dans des films comme Savages car elle y est excellente.

Un professeur de biologie tente de gagner des combats d'arts martiaux afin de récolter des fonds pour financer les activités extra-scolaires de son lycée.

Mais revenons à Kevin James. Bien que l'acteur inspire la sympathie dès le début du film, il va surtout passer son temps à nous proposer quelque chose d'assez ennuyeux et répétitif. Le coup du catch nous avons déjà pu le voir dans Super Nacho (avec Jack Black) et c'était un peu plus drôle, mais malheureusement très pathétique. Prof Poids Lourd n'est pas un film pathétique et c'est surement pour cela que je ne veux pas trop en dire de mal. Car finalement les scénaristes de Prof Poids Lourd ils ont un bon fond mais voilà, cela s'arrête là. Dès que le film joue la corde sensible c'est le drame. Le seul truc qui sauve ce film finalement c'est cette sympathie ambiante du début à la fin. Je n'ai pas réussi à décrocher et ce malgré le fait que je me suis demandé à la fin du film ce que je faisais là. Ce n'est pas souvent drôle (quelques gags éculés ici et là, tantôt efficaces tantôt inoffensifs).

Et puis nous avons Frank Coraci (réalisateur de navets avec Adam Sandler) qui nous offre ici rien de bien surprenant, se contentant de filmer ça comme toute comédie américaine. Quand l'on regarde Prof Poids Lourd il ne font donc pas aller chercher midi à quatorze heures. On passe un moment assez sympa d'un côté, mais d'un autre il faut aussi aimer le sujet. Et moi, je déteste le catch dont autant vous dire tout de suite que ce n'était clairement pas fait pour moi. J'avais plutôt bien aimé Paul Blart avec Kevin James, la première comédie qui avait vraiment cartonné avec lui en tête d'affiche, mais cela s'arrête là. Prof Poids Lourd ou Here Comes The Boom en VO avait de quoi devenir une comédie un peu plus fun et ce malgré le fait qu'elle soit plus intelligente que la moyenne nationale (car oui, les américains sont les champions dans le registre de la comédie sans cervelle, pour une fois qu'il y a un peu d'intelligence et de coeur…).

Note : 4.5/10. En bref, comédie sympa mais pas assez drôle et qui montre ses limites lorsqu'elle sort du ring.

Commenter cet article