Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Rencontre avec le Mal, road killer movie...

15 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

affiche-Rencontre-avec-le-mal-Meeting-Evil-2012-2.jpg

 

Rencontre avec le Mal (Meeting Evil) // De Chris Fisher (III). Avec Samuel L. Jackson, Luke Wilson et Leslie Bibb.


Depuis quelques années maintenant, Samuel L. Jackson est devenu un vrai artiste du navet en direct to DVD. Récemment on a pu le voir dans le très mauvais Arena ou encore dans The Samaritan. Mais peut être qu'il est enfin parvenu à transformer l'essai des films moisis avec Meeting Evil. Ce petit direct to DVD, avec très peu de budget, aurait bien mérité une sortie cinéma. Le propos se déchaine petit à petit dans un grand n'importe quoi amusant grâce à un Samuel L. Jackson en roue libre qui prend littéralement son pied à jouer des cinglés (et ce n'est pas la première fois, il aime torturer les gens comme dans Arena et accessoirement No Limit). Même si le film n'est pas toujours très inspiré, et que le scénario n'est pas toujours très droit, globalement il y a suffisamment de moments de tension pour vous convaincre de rester jusqu'au bout. Evidemment, le début du film (soit les bonnes 45 premières minutes) sont plus plaisantes que la suite mais on ne peut pas bouder notre plaisir.

John, un homme à la dérive se laisse embarqué dans une série de meurtre par un mystérieux inconnu qui va transformer le mari désabusé et père de famille en un héros désespéré prêt à tout pour sauver sa famille.

Meeting Evil n'est pas parfait, c'est certain mais je dois avouer qu'il y a beaucoup de bonne volonté de la part de tout le monde pour en faire un film proche du très sympathique Dérapages incontrôlés (avec Ben Affleck et… je vous le donne en milles… Samuel L. Jackson) en plus cinglé. Franchement, je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce film et j'en suis ressorti ravi. Je n'ai pas compris pourquoi il n'a pas eu droit à une vraie promo, à quelque chose tout simplement. Il est donc tapi dans l'ombre des mauvais films de Samuel L. Jackson (ou encore de son rôle dans les Marvel, mais là, rien à redire, il y est excellent). Du coup, il a sûrement fait Meeting Evil pour s'amuser et on ne peut pas lui en vouloir étant donné que le film est de bonne facture. Le scénario n'est pas parfait, ponctué par quelques coups de mou durant la seconde partie de celui ci, mais rattrapés par un humour sans limite de la part de son personnage inconnu et pourtant si fascinant.

Côté performance, on peut saluer celle de Samuel L. Jackson qui est parvenu à faire passer certains cinglés pour rien du tout à côté de celui ci. Notamment son rôle d'Abed Turner, également proche de celui ci, où il harcelait ses voisins dans Harcelés. Il est entouré par Luke Wilson (La famille Tenenbaum), abonné aux navets en tout genre et bien loin de la carrière de son frère Owen (évidemment). Ce dernier livre une assez bonne performance de père de famille même s'il incarne le rôle du héros assez moyennement. Disons que le pauvre s'est empâté depuis plusieurs années et forcément, c'est beaucoup moins sympathique de le voir suer comme un boeuf pour courir à travers champs. Rejoint par Leslie Bibb (récemment vu dans la série GCB) qui a le vent en poupe et qui reste sympathique mais dont le personnage n'est pas assez important pour en ressentir tous les effets. Au final, voilà un solide petit direct to DVD que je vous conseille.

Note : 6/10. En bref, un thriller efficace avec un Samuel L. Jackson qui s'amuse (encore) dans le rôle d'un cinglé de la route.

Commenter cet article