Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Sexy Dance 5, All in Vegas

22 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

445965.jpg

 

Sexy Dance 5 : All in Vegas // De Trish Sie. Avec Ryan Guzman et Briana Evigan.


Avec ce cinquième volet on retrouve des membres du volet précédent des aventures de Sexy Dance. Au fond c’est une très bonne nouvelle même si dans les faits, ce n’est pas forcément aussi réussi que prévu. En tout cas, j’ai malgré tout eu ce que j’attendais de la part de Sexy Dance 5, c’est-à-dire des battles de danse millimétrées et parfaitement maîtrisées dans un scénario qui laisse forcément à désirer. Mais après tout, qui est déjà allé voir Sexy Dance pour son scénario. Ce serait tout de même être sacrément naïf. Tout au long du film on se demande ce que le « crew » (ou « crou » prononcé en VF) va bien pouvoir nous réserver. Cette année Sean est de retour, il est en galère et monte une nouvelle équipe afin de participer à The Vortex, une émission de télé-réalité de VH1 qui met en scène des battles de danse. Le tout est de ce point de vue là plutôt bien géré, fonctionnant grâce à la belle énergie qui règne dans tout ce groupe. Bien entendu, il ne faut pas aller voir ce film pour les personnages qui ne sont pas développés de façon très justes ou encore pour l’histoire d’amour qui est très rudimentaire. Mais les spectateurs sauront malgré tout se contenter de Ryan Guzman et de ses abdos saillants à plusieurs reprises du film.

Alors qu’un danseur de rue de Miami, Sean Asa, emménage à Hollywood rêvant de fortune et de gloire, il se retrouve confronté aux contraintes quasi insurmontables requises pour réussir dans le milieu professionnel de la danse. Mais lorsque la nouvelle équipe qu’il forme avec la belle et opiniâtre Andie West se quali­fie en finale d’un reality show de qualité sous les paillettes de Las Vegas, il trouve alors l’occasion de réaliser son rêve.

Sexy Dance 5 part donc d’une histoire très simpliste. The Mob (de Sexy Dance 4) est déçu de ne pas pouvoir être en haut de l’affiche et du coup, ils décident tous sauf Sean de repartir à Miami. Mais Sean découvre The Vortex et décide alors de monter un « crew » avec d’autres personnes et de concourir pour l’émission. Ce qui fait la force de cette saga c’est la danse et pour le coup, ils vont nous en mettre plein la figure. Ne serait-ce que pour la grande battle finale qui est assez sensationnelle. A la fois pour le lieu spécialement créé pour l’événement mais également par rapport à ce que le film tente de faire d’un point de vue visuel. Si Trish Sie n’est certainement pas Jon M. Chu, elle a appris à la même école et c’est là que l’on ressent un vrai sens de la mise en scène. En tout cas, il n’y a rien de mauvais dans cette saga au fond car tout est fait dans le but de nous éblouir par des splendides numéros de danse. Sans compter que Sexy Dance 5 a aussi un peu d’humour et sait se moquer du faite que cela finit toujours en battle de danse (c’est dans les dialogues, je n’y peux rien).

Cependant, je ne sais pas si ce cinquième volet est meilleur que les précédents. Je suis un très grand fan du troisième volet et le quatrième m’avait un peu déçu. Notamment car il changeait presque trop la dynamique de la franchise. C’était bienvenu de voir la saga aller dans une nouvelle direction mais je ne suis pas sûr que c’était la meilleure idée. Las Vegas était cependant la ville parfaite. A la fois pour que tout le monde s’amuse dans des lieux exceptionnels (il y a des endroits à Las Vegas qui valent tout de même le coup d’oeil). Mais ce n’est pas suffisant. Il aurait peut-être fallu donner à ce nouveau volet un arrière goût d’histoire, de retour en arrière. Un peu comme peut le faire la franchise Fast & Furious qui avait alors connu un vrai virage avec le quatrième volet de la saga. C’est une recette qui fonctionne malgré tout car je ne me suis pas vraiment ennuyé. On sait pertinemment ce que l’on va voir quand l’on va voir un film comme Sexy Dance 5. C’est de la danse, des corps qui bougent dans tous les sens, des romances qui se lient et se délient, des abdos saillants, des décors exceptionnels, un point c’est tout.

Note : 6/10. En bref, rien que le dernier numéro de danse est magnifique, sans compter celui de la vidéo qu’ils tournent au milieu du film. L’histoire n’a jamais été ce pour quoi l’on va voir Sexy Dance.

Commenter cet article