Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Shrek 4, il était une fin... drôle mais inutile !

30 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critique Ciné

Shrek-4-Il-etait-une-Fin-Affiche-France.jpg

 

Shrek 4, il était une fin // De Mike Mitchell. Avec la voix VO de Mike Myers, Cameron Diaz et Eddie Murphy.

 

Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu'à l'envie de rugir et regrette le bon vieux temps où il semait la terreur dans le royaume. Aujourd'hui, tel une idole déchue, il se contente de signer des autographes à tour de bras. Trop triste... C'est alors que l'habile et sournois Tracassin lui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un monde parallèle totalement déjanté où les ogres sont pourchassés, où Tracassin est roi, où Fiona et son bien-aimé ne se jamais rencontrés... Shrek va-t-il réussir à déjouer le sortilège, à repasser de l'autre côté du miroir, à sauver ses amis, à retrouver son monde et reconquérir l'amour de sa vie ? (Allociné) et alors, elle vaut quoi cette histoire. Et bien pas grand chose car elle ne sert complètement à rien dans la saga Shrek, elle ne fait pas avancer le schmilblic, juste une façon d'exploiter une dernière fois une saga cinématographique de tous les records au box office américain. Cependant, on le sait bien, Shrek n'a jamais été fort en terme d'histoire car il n'y a qu'une histoire classique de parodie des films de Disney. Entre le Shrek amoureux (on tombe parfois trop dans le patos), le Chat "potelé", Fiona façon "Xena la guérière", ... le potentiel du film n'est pas gâché à tire-larigot et c'est une très très bonne idée. Certes l'histoire en elle même ne sert à rien mais le film est bien plus séduisant que Shrek The Third, le précédent volume de la saga.

L'humour de Shrek alors ? Et bien il est toujours là. Certes, on a par forcément droit à la parodie pendant 1h30 de film mais ce n'est pas du tout un regret car le film allie plutôt bien humour et histoires drama. Mais l'humour, et c'est ce que je regrette n'a pas l'air de fonctionner chez tous le monde. En effet, dans la salle de cinéma j'avais l'impression d'être le seul à rigoler parfois. Certainement que mon âme d'enfant biberonné aux Disney refaisait surface devant ce lot inconsolable de très bonnes parodies. Mon moment préféré ? Le début avec un Shrek qui vie et revie encore et encore la même scène, dans différents jours. C'était bien fait et plutôt drôle. Mais je crois que le petit gamin pourri gâté qui demande un "Grrr" de Shrek à son père, c'était pas mal non plus. L'humour est donc toujours là pour Shrek mais aussi avec l'Âne qui n'a pas perdu sa langue (parfois on voudrais vraiment la lui couper tellement il n'arrête pas de discuter, ce qui est très soulant parfois, non je plaisante). Bref, l'histoire, malgré son côté inutile parvient à surprendre.

Et la 3D ? C'était l'évènement de la saga avec dans toutes les bandes annonces la petite citation de fin "in Three D" et bien, c'est une catastrophe car la 3D sert à rien. Le film aurait simplement du sortir en 2D à mon avis car la 3D sert à rien du tout et c'est bien dommage. Une nouvelle technologie qui aurait pu être utilisée à bon escient mais là, c'est raté. Certes les petits effets de reliefs ça fait toujours plaisir mais j'aurais tout autant pris plaisir à voir le film en 2D. Mais bon, un regret normal. Dreamworks voulait certainement attirer un nouveau public : les fanas de la 3D depuis Avatar.

Enfin, le film ? Globalement c'est plutôt bon même s'il reste quelques accros côté 3D et histoire qui sert à rien, l'histoire était malgré tout divertissante à bien meilleure que celle du précédent volume (un peu trop barbant à mon goût) ce qui n'était pas pour me déplaire. Merci Shrek pour ces 4 volumes que j'ai adoré, je suis fan et j'en ai pas honte. L'anti Disney pur et dur c'est réussit. Heureusement que le créateur de Shrek a été viré de Disney et qu'il a eu cette idée.

 

Note : 7/10. En bref, Shrek ne perd pas de sa saveur, juste que la saga se clôture sur une exploitation totale de la saga jusqu'à éponger les dernières gouttes. Réussit et drôle.

 

 

Commenter cet article