Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Submarine, tendre chronique adolescente

14 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19747526.jpg

 

Submarine // De Richard Ayoade. Avec Craig Roberts, Sally Hawkins et Yasmin Paige.


En grand fasciné du cinéma indépendant, j'ai donc vu Submarine. Au premier abord ce film est vraiment une sorte de petit OVNI qui se distingue à la fois par une réalisation patchwork, une bande originale judicieuse et qui fonctionne grâce à Craig Roberts, éblouissant de talent dans le rôle d'Oliver Tate. Le film mélange les genres, passant de la comédie au drame dépressif en passant par une bonne petite dose de romantisme adolescent. C'est un film intelligent, tout aussi grand que son personnage principal, écrit soigneusement. L'histoire se suit sans difficulté, on a envie de voir ces adolescents évolués à notre façon. Les adages du film sont très bien maîtrisés. J'ai trouvé ce film brillant, une jolie et belle surprise qui se déguste telle un paquet de biscuits secs à la récréation, ou bien un baiser innocent comme ceux que vont échangés Oliver et Jordana.

À 15 ans, Oliver Tate a deux gros problèmes : il rêve de coucher avec sa petite amie et sa mère est en train de se laisser séduire par un gourou. Pour empêcher le pire et réussir le meilleur, Oliver n’a que deux atouts : un vocabulaire incroyablement riche et une immense confiance en lui…

Avec ce film et son histoire on retrouve notre adolescence. Alors certes ce n'est pas forcément à Oliver Tate que l'on ressemble, mais il est terriblement attachant que le regard du réalisateur porté sur cette jeunesse éphémère est saisissant. On ne décroche pas une seule seconde cette petite sucrerie savamment dosée. C'est un film décalé, qui utilise les sujets qu'il aborde de façon judicieuse aussi bien le cancer, que la secte, que l'amour de jeunesse qu'on ne veut pas laisser. La fin du film bouleverse son propre code qu'elle voulait imposer (celui de la rencontrer finale qui n'est pas la bonne). Le décalage est parfait, le film prend et la sauce est bien montée. C'est notamment grâce au mélange des images, mi rêves, mi réelles, mi Super 8 à certains moments.

Tel un patchwork de la vie d'Oliver, Submarine raconte sa propre histoire. Il nous présente un personnage hors du commun, qui est souvent à côté de la plaque et qui ne sait pas forcément s'y prendre avec les femmes mais il est terriblement humain et attachant. Une fois le film vu j'en suis ressorti avec un grand sourire pendu aux lèvres, ça remonte le moral. C'est sans compter la très bonne bande son du film qui rythme les scènes à sa manière. Face à cette comédie dramatique pleine de bon sens et d'imagination, il est difficile de rester de glas. C'est un film qui a un ton, une vraie petite âme de jeunesse fébrile qui arrive à réchauffer les coeurs. Je vous le conseil sans modération.

Note : 9/10. En bref, un film tendre et doux à la fois, qui prend à bras le coeur et le corps des sujets adolescents de façon comique et dramatique à la fois. Brillant.

Commenter cet article