Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Suffer Island, du vide presque intégral...

6 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

boot-camp.jpg

 

Suffer Island // De Christian Duguay. Avec Mila Kunis et Gregory Smith.

 

Un bon sujet de départ qui a fait le succès critique de Dog Pound (très bon film d'ailleurs) mais celui ci est vraiment sidérant par sa mauvaise idée au final. Prévisible, mal exploité, mal réalisé, acteurs de seconde zone, on n'est pas du tout charmé par ce film et on n'a pas peur pour nous personnages.

Alors, ça parle de quoi ? Un groupe d'adolescents à problèmes est envoyé dans un camp de réhabilitation. Mais ce que leurs parents pensaient être un centre luxueux et calme s'avère, en réalité, être un véritable cauchemar. (Allociné). C'est une bonne histoire et au début également. Quand ils arrivent sur l'île, quand on voit des brides du passé des personnages avant qu'ils est été amenés ici. Le truc intéressant au départ : inspiré de faits réels. On peut donc se dire, que c'est génial car souvent c'est le cas avec des films de ce genre mais là, tout sonne faux et les acteurs principaux sont pas convainquant du tout. Même Gregory Smith ne ressemble à rien.

La première partie du film est bonne, elle est passionnante, on voit la vie dure d'un camp de redressement pas comme les autres qui se veut dure et avec ses règles, son plan (appelé ASAP), ... Dès qu'ils arrivent sur l'île on les menottes à un pilier en béton, pourquoi ils vont se retrouver la bas, les caractères qui vont soit s’opposer soit construire une histoire à deux. Par ailleurs, l'histoire du viol pour gravir les échellons, ... c'est intéressant mais c'est encore une fois mal joué et mal amené. Ca sort de but en blanc.

Le truc c'est que l'on s'aperçoit dès 15 minutes de film on sait qu'il n'y a rien à tirer de ce film au final. Le scénario est vide de sens, des acteurs qui ne savent pas jouer (recruter un ancien de October Road ou un ancien de Prison Break quelle merveilleuse idée, non je plaisantes), des méchants pas méchants car on n'y croit pas, c'est même pas à glacé le sens car la chaleur de l'île ne fait pas peur. De plus, la tempête qui s'abat au début du film est tout simplement nul, elle sert pas du tout le film.

C'est donc au final à film à frapper a baton, comme les prisonniers de l'île, car là, il n'y a rien a en tirer, mais alors rien du tout. C'est dommage car l'idée de départ était bonne mais comme souvent mal exploitée.

 

Note : 1/10. En bref, un film nul.

Commenter cet article

delromainzika 08/11/2010 20:45



Oh mais c'est très gentil ça très cher "troll". Mes critiques sont toutes vides ? Oh mon dieu ! Il faut que je pense à fermer le site alors... je tremble !



J 08/11/2010 20:33



Pas mal de parler d'un film "vide" dans une critique aussi "vide".