Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Superstar, la célébrité éphémère...

21 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20159325.jpg

 

Superstar // De Xavier Giannoli. Avec Kad Merad et Cécile de France.


Dans un monde d'hypermédiatisation et où l'on peut devenir célèbre en quelques clics sur un site de partage vidéo, Superstar vient à point nommé pour nous parler des conséquences de la célébrité éphémère et soudaine. Tout de suite, un anonyme est projeté dans une spirale infernale qu'il ne peut plus arrêter et j'ai trouvé ça assez brillant finalement. En tout cas, Xavier Giannoli (Les Corps Impatients, A L'origine) parvient à mettre en exergue quelque chose que je trouve d'absolument fabuleux. Je m'attendais à voir encore un navet avec Kad Merad et pourtant, ce n'est pas le cas. Comme quoi, voilà un acteur qui navigue dans des eaux troubles entre des merdes (Bienvenue chez les Ch'tis, RTT) et les bons films (Mais qui a re-tué Pamela Rose ?). Superstar parvient à parler de quelque chose de très actuel d'une manière réaliste en prenant le téléspectateur par le col et en lui disant ses quatre vérités. Car au fond, ce que l'on peut faire subir à quelqu'un qui devient célèbre du jour au lendemain, c'est aussi quelque chose que l'on pourrait vivre nous aussi un jour. C'est donc une sorte de prise de conscience, certes un peu forcée par un récit truffé de rebondissements didactiques mais finalement c'est réussi.

Un anonyme devient soudain célèbre, sans savoir pourquoi.

L'histoire de Superstar démarre en trompe. Nous sommes propulsés très rapidement dans cet univers avec une réalisation énergique, un débit de parole qui enchaine les dialogues et surtout une musique oppressante. Nous ne sommes plus du tout dans quelque chose de fictionnel pourtant car c'est aussi quelque chose qui peut arriver à n'importe qui d'entre nous. Kad Merad représente donc ici le français moyen qui n'a rien demandé à personne, qui tente de prendre le métro pour se rendre à l'usine tous les matins. Bien évidemment, c'est un français un peu beauf sur les côtés mais banal. Le film ne tente pas de faire de lui quelqu'un d'exceptionnel mais bien au contraire. Il tente de construire une histoire respectable sur un homme respectable. Superstar nous montre aussi les revers de la médaille quand l'on est célèbre. On ne peut plus faire quoi que ce soit sans que cela ne soit filmé et ensuite jugé par les autres (je pense notamment à un fait qui va changer la donne et nous offrir un tout autre point de vue).

Kad Merad incarne ce personnage avec beaucoup de créativité et de crédibilité. Rien à redire de ce point de vue là. Xavier Giannoli ne tente donc pas d'en faire des tonnes. Il faut dire que le réalisateur a l'habitue de dépeindre des mondes réalistes (on peut notamment se souvenirs de son film récompensé Les Corps Impatients avec Laura Smet par exemple). Mais ce n'est pas tout, Superstar nous offre aussi une belle claque dans la figure et ce malgré une fin que j'ai trouvé… bâclée. Je m'attendais à ce que cela s'achève autrement, que l'on aille peut être encore plus loin dans son histoire. Mais ce n'est pas grave, j'ai beaucoup apprécié le voyage et je ne m'y attendais pas du tout ce qui est d'autant plus plaisant. Pourtant ce film a fait un four au box office (comme beaucoup de films avec Kad Merad finalement, prouvant que la célébrité cela ne dure qu'un temps et que Bienvenue chez les Ch'tis est déjà oublié de la plupart des français je suppose ?).

Note : 7.5/10. En bref, les revers de la célébrité. Excellente réflexion malgré une fin douteuse.

Commenter cet article