Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Sur la Piste du Marsupilami, belle aventure hilarante

6 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20024574.jpg

 

Sur la Piste du Marsupilami // De Alain Chabat. Avec Alain Chabat et Jamel Debbouze.


Ce qui fait mouche avec Sur la Piste du Marsupilami c'est son humour potache propre aux Nuls. Alain Chabat a insufflé à son histoires suffisamment d'humour pour le rendre adorable et l'appeler à devenir culte. Certaines scènes deviendront cultes avec le temps (on peut déjà cité l'imitation du canard, la population qui disparait comme Avatar, le délire sur Céline Dion avec un Lambert Wilson au sommet de sa forme. On en ressort joyeux, hilare. On ne peut qu'admire le délire. Alors certes, il faut aimer l'humour Chabat (celui qui a rendu mémorable son Astérix aux yeux de la France entière). Si les premières minutes du film ne sont pas parfaites, et qu'elles tentent de placer l'intrigue (tout en faisant rêver à jouer avec nous pour voir le Marsupilami dans tous ses recoins), une fois Chabat arrivé sur le sol palombien c'est l'enchainement de scènes plus hilarantes les unes que les autres (les multiples scènes en prison sont mémorables, Chabat dans le répète de Céline Dion du général, …).

Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!

L'histoire de Sur la Piste du Marsupilami est basique, mais familiale. Alain Chabat est là pour ratisser large, bien plus qu'Astérix, et toucher tout le monde aussi bien les petits que les autres. C'est pourquoi, le gibbon est tout mignon (franchement, qui n'aurait pas envie de serrer dans ses bras le Marsu ?), l'histoire est réglée comme du papier à musique entre film d'aventure grandiose et voyageur, l'humour potache efficace tout au long, un petit côté plus émotionnel et tendre (l'émerveillement de Pablito quand on revoit pour la première fois le Marsu) et enfin les délires (la grande soirée avec le peuple, de la prophétie au chien en chaleur - autre scène culte -). Ensuite c'est aussi une vraie épopée pleine de coeur envoyée dans un film à grand spectacle aux multiples références à la pop culture (c'est sûrement le meilleur dans ce domaine là en France). Alors que je m'attendais au pire, finalement Sur la Piste du Marsupilami est une très bonne surprise, voire la plus belle surprise dans la comédie française depuis… une éternité.

Côté cast, Chabat ne se prise de rien, même pas de lui. Jamel Debbouze était amusant mais aussi touchant (ce que l'on a pas forcément l'occasion de voir habituellement dans ses rôles de gourdier), Fred Testot en "homme à deux faces" (qui n'a pas vu la référence à Batman est quand même ignorant) et complètement cinglé se laisse aller (d'ailleurs, il a failli embrassé Géraldine Nakache - qui était très fun elle aussi en Petunia -, et il aurait fait un doublé puisqu'il a déjà embrassé au cinéma sa meilleure amie Leila Beckhti dans Itinéraire Bis), et enfin Lambert Wilson (et sa scène de danse complètement folle, mais un délire remarquablement bien foutu, et surtout déjà culte). Autant dire que Sur la Piste du Marsupilami est une bonne surprise qu'il faut absolument voir. Vous ne serez pas déçu du voyage, même si quelques longueurs viennent parfois s'incruster ici ou là. Mais bon, ce n'est pas spécialement une mauvaise chose au fond.

Note : 9/10. En bref, une excellente comédie amenée à devenir culte, et ce malgré quelques petits longueurs.

Commenter cet article