Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Target, rigolote romance à deux balles...

1 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20032202.jpg

 

Target // De McG. Avec Chris Pine, Tom Hardy et Reese Witherspoon.


Le style McG est reconnaissable entre milles, et c'est tout de suite, avec la première scène de mise en bouche, ce que l'on voit. Le producteur de Chuck et réalisateur de la saga Charlie's Angels au cinéma revenait cette année avec Target sur un duo de personnages, espions, amoureux d'une seul fille. Si le tout pouvait paraître assez fun au premier abord, finement le film arrive à nous ennuyer. Une comédie romantique qui devient film d'espionnage, c'est pétillant et assez fun, mais voilà, j'ai trouvé ce cocktail assez étrange. Le film apparait tellement peu surprenant dans sa mise en scène qu'au fond, le dénouement est quelque chose que l'on attend. Target c'est le film de la bonne humeur, un navet savamment dosé qui permet d'offrir du divertissement aussitôt vu, aussitôt oublié. Mais bon, j'aurais aimé ne pas tomber sur un film aussi prévisible, qui assume un peu plus le fun. Car même si l'action est bien présente et permet de passer un très bon moment en la compagnie de ces divers personnages (Reese Witherspoon est excellente en femme amoureuse indécise).

Deux des meilleurs agents secrets au monde sont aussi les deux meilleurs amis dans la vie. Rien ne pouvait les séparer jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils fréquentent depuis peu la même jeune femme, Lauren. Ce qui était au début un jeu de séduction sans conséquence et un simple défi amical se transforme vite en une guerre sans merci. Déploiement de technologies de pointe, moyens de surveillance high tech, c’est tout un arsenal capable de faire sauter un pays que les deux espions utilisent pour séduire leur target et mettre l’autre hors-jeu. Plutôt malheureuse en amour jusqu’ici, Lauren a désormais un choix impossible à faire entre deux hommes incroyablement sexy.

L'histoire de Target chevauche donc espionnage (pour cette partie là, il faut vraiment repasser car elle est très mal gérée, par un scénario écrit avec les pieds), comédie romantique (là c'est assez bon car classique et proche de ce que l'on peut attendre de ce genre de films. Le seul truc qui m'a gêné c'est qu'au creux du film, on s'ennui terriblement avec cette chevauchée de coup fourrés entre les deux hommes de la situation) et enfin d'action. Outre les effets spéciaux dégueulasses de certaines scènes, l'esbroufe fait son effet et c'est ce qui suffit amplement au film. Ensuite on a un cast, et donc Reese Witherspoon dans le rôle de la fe:me courtisée, qui va connaitre LE truc pour sauver tout le monde à la fin du film. J'adore cette actrice, qui peut jouer la cruche et la femme intelligente. Je retiens la scène où les deux héros se faufilent chez elle pour placer des micros et des caméras. On a en guise de héros, Tom Hardy, la star de Warrior. Quand on sait qui est choisie à la fin du film, je suis très déçu du choix de Lauren.

Par ailleurs, on retrouve le beau gosse propre sur lui, qui a les dents encore bien en place, Chris Pine (Star Trek) qui incarne avec beaucoup de sympathie son personnage lisse. Car si humour il y a, cela ne vient pas de lui mais bien de Tuck, son partenaire. Côté réalisation, McG ne s'est encombré de rien. Il fait dans le banal film d'action bas de gamme. McG n'est pas le meilleur réalisateur et s'est beaucoup trop essoufflé d'années en années. Au final, de Target je retiens une bonne demi-heure de coups fourrés entre les deux héros. Le reste n'est pas mémorable et n'offre pas grand chose de très bon pour vos neurones (à moins de laisser votre cerveau avant de voir le film). McG fait des navets, mais il peut parfois les faire bien. Mais je lui conseille de rester cantonné à la production de séries car il a bien plus de nez de ce côté là (Chuck, Nikita, Human Target).

Note : 3.5/10. En bref, certes fun par moment, voilà un film ultra prévisible goinfré à l'esbroufe de film d'action.

Commenter cet article