Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Terri, les misfits du lycée...

3 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

terri-21572-1044950709.jpg

 

Terri // De Azazel Jacobs. Avec Jacob Wysocki, John C. Reilly et Bridger Zadina.


Il y a quelques années maintenant on a eu Precious, véritable sensation à Sundance, et maintenant on a Terri. J'ai globalement bien aimé ce film, parce que ce qui en ressort c'est beaucoup de vérités touchantes et intéressantes sur les questions que peut se poser un adolescent laissé pour compte. Au lycée on a tous eu des "misfits", des adolescents qui n'entraient pas dans le moule, et qui ne s'intégraient pas. Terri tente de nous raconter l'histoire de ce genre d'adolescents via Terri, un personnage obèse mais avec plein d'amour à revendre qui va petit à petit comprendre le sens de la vie. Les personnages sont justes et le ton n'est jamais superficiel (notamment dans les rapports entre les adolescents et les filles). Jacob Wisocki est une révélation de Sundance, comme Gabourney le fût avec Precious (même si ce n'est pas aussi bon). Le petit plus de Terri c'est évidemment l'humour intelligent, qui ne veut jamais trop en faire et qui nous amuse d'un rien, même d'une larme.

Terri vit dans une petite ville des États-Unis où il est difficile d'être différent. Abandonné par ses parents, il est confié à son oncle James, un homme souffrant qui a bien plus besoin de l’aide du garçon que Terri de la sienne. Sensible, maladroit et en surpoids, Terri a pour particularité de se rendre en cours en pyjama. Prenant conscience de façon douloureuse que sa situation l’exclut irrémédiablement du cercle fermé de la vie du lycée, il se résigne à son statut d’étranger. Aussi est-il surpris lorsque le proviseur adjoint aux méthodes peu conventionnelles, M. Fitzgerald, s’intéresse à son cas. Grâce à lui, Terri va tisser une relation inattendue et imparfaite avec deux autres élèves marginaux exclus de l’impitoyable système scolaire : Chad, un solitaire à fleur de peau révolté et angoissé et, Heather, une fille sexuellement précoce, prise au piège de sa propre beauté.

La beauté de Terri, elle vient principalement de son histoire. J'ai beaucoup d'affection pour ce qui se fait à Sundance, ce petit festival américain devenu tendance. C'est souvent dommage qu'il soit maintenant devenu mainstream car il y a forcément moins de perles qui en ressort, mais Terri fait parti des bonnes surprises. L'histoire jongle entre le touchant (l'ado qui ne sait pas où il va et qui se fait maltraité au lycée par les autres qui se moquent de son physique, du fait qu'il vient à l'école en pyjama, …), mais aussi l'humour (Terri va également se découvrir humoriste au fond de lui afin de faire oublier aux autres qu'il n'est pas beau et qu'il n'a rien d'autre à offrir). John C. Reilly incarne dans Terri un proviseur qui tente de remettre Terri sur le droit chemin. Même si la prestation de l'acteur est bonne, l'utilité du personnage est sûrement la seule faute de l'histoire. En effet, on ne lui donne pas vraiment d'importance puisque Terri semble évoluer de lui même en apprenant de la vie.

Les diverses rencontrent de Terri durant le film (l'ado qui est comme lui - un "misfits" - et la jeune fille qu'il aime en secret mais à qui il n'arrive pas à avouer ses sentiments) sont assez bien développées. Au début, quand le film débute on a l'impression que l'on va voir quelque chose que l'on a déjà vu. C'est logique de le penser étant donné que ce genre d'histoire est courante au cinéma de nos jours. Mais Terri traite le tout différemment et même suffisamment bien pour que l'on se laisse prendre au jeu. Il y a une réflexion intelligente qui ressort de ce film. Le cast est bon, il n'y a rien à redire et je pense que l'on est amené à voir un peu tous les jeunes de ce film dans d'autres histoires prochainement au cinéma car ils sont tous bons. Je dirais même mention spéciale à Chad, un gamin solitaire mais vraiment amusant et toujours juste. Terri apparait donc comme une bonne idée avec une once d'originalité.

Note : 7/10. En bref, les ados ne sont plus suffisamment innocents pour les surprendre avec des histoires banales du coup, Terri surprend et nous offre quelque chose d'intelligent, de touchant et de drôle à la fois. Le tout interprété par un solide cast.

Commenter cet article