Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Descendants, Clooney au sommet pour film de toute beauté

26 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19961614.jpg

 

The Descendants // De Alexander Payne. Avec George Clooney et Shailene Woodley.


Dans un premier temps, j'aimerais demander solennellement à George Clooney de nous refaire un petit film d'action à la Le Pacificateur avant qu'il ne puisse plus bouger. Il est aussi très bon dans ce genre là, et depuis quelques temps on ne le connaît que pour des films posés où certes il est excellent mais où il n'y a pas forcément l'action que j'aimerai revoir avec l'acteur. Ensuite, j'aimerais dire que George Clooney mérite amplement un Oscar pour sa prestation dans ce film, où il se surpasse et où il soulève vaillamment un scénario déjà très bon. Clooney est cependant dans une sorte de contre-emploi avec son personnage dans ce film, livrant de bons moments touchants par moment, familiaux vers d'autres et surtout une prestance et une relation entre son personnage et ses enfants qui est géré comme du papier à musique. The Descendants m'a également fait voyager. Qui n'a jamais rêver d'aller un jour à Hawaii (ne serait-ce que n'importe quel fan de Lost déjà, mais aussi quiconque a déjà eu envie de soleil et l'a vu dans un film. Cela me rappelle A Perfect Gateway d'ailleurs, qui nous faisait visité Hawaii sous un angle tropical assez bon).

A Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille…

Pour en revenir à ce film, The Descendants nous offre une histoire intéressante et passionnante, celle d'un homme qui tente tant bien que mal de se rapprocher de ses deux filles. Les relations sont au début assez chaotique (notamment avec l'une de ses filles qui a des problèmes à l'école), puis il y a bien évidemment l'autre un peu moins turbulente mais qui n'arrive pas vraiment à aimer son père comme il faudrait. La mère est toujours là, ou tout du moins son esprit rode. George Clooney doit donc se surpassé (ce qu'il va faire) pour être au dessus de tout ça et nous surprendre. Ce que j'adore dans ce film c'est la décontraction de George Clooney, et son sens aiguisé du dialogue. Il donne une certaine force à ce qu'il dit qui donne un intérêt tout particulier à l'histoire qui était assez classique à la base mais qui va démontrer petit à petit ce dont elle est capable. Le réalisateur Alexander Payne, à qui l'on doit le magnifique Sideways nous livre ici une histoire tout simplement sublime avec des personnages haut en couleur qui sont bel et bien là pour nous raconter une histoire qu'on aurait clairement envie de voir encore.

Car oui, The Descendants m'a donné envie d'en voir plus de ces personnages ou du moins de revoir le film - ce qui arrive assez rarement du premier coup -. Le ton du film au travers de son image pour être presque prosaïque mais il n'en ait rien. Au contraire, il y a une envergure donnée par les belles images et une réalisation ressemblant à une toile. Je suis sorti de la salle du film avec un sourire sur les lèvres. Voilà un film poignant qui ne tire jamais sur aucune corde (aussi bien l'émotion qui n'est jamais too-much, ou même les touches d'humour qui peuvent se faire ressentir de façon très légère, les moments dramatiques qui son posés - je pense notamment à la scène finale très touchante qui permet de contrebalancer avec le reste du film -). The Descendants est donc une belle révélation de l'année. Je pense qu'il pourrait très bien marquer mon top de l'année en décembre prochain. Pour le moment le cru est assez bon d'ailleurs (après des films comme Cheval de Guerre ou Millénium, clairement cette année la barre est très haute).

Note : 9.5/10. En bref, un très beau film, une leçon d'humanité peinte avec réalisme, surprenant avec en tête d'affiche un George Clooney au sommet de sa gloire.

Commenter cet article

ASBAF 01/02/2012 17:58


On sent poindre ta sensibilité dans ta critique, c'est beau.