Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Loved Ones, bal de l'enfer...

24 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19826069.jpg

 

The Loved Ones // De Sean Byrne. Avec Xavier Samuel et Robin McLeavy.


Quand on va au pays des Direct-to-DVD on se damande toujours si l'on va tomber sur un navet ou… un navet. Sauf que là, The Loved Ones, chaudement recommandé par un lecteur, m'a laissé pantois. Ecrit et réalisé par Sean Byrne, aiors encore inconnu au bataillon, cet australien nous livre un film à la hauteur des espérances et bien plus. C'est une surprise vraiment époustouflante. La folie de ce film pénètre le spectateur comme très peu de film d'horreur teen-movie peuvent se narguer de faire. Le scénario est bon, l'ambiance est excellente et surtout les personnages sont très bien écrits. La solidité même de ce film ce n'est pas tant son histoire car le pitch en lui même est simpliste, mais c'est surtout comment Lola évolue au fur et à mesure du film. Car c'est cette folie indécente qui va la gagner et petit à petit on comprend le mal qui la ronge et l'emprise qu'elle a sur son père notamment - ou encore sa mère dans un étant catatonique très avancé -. Clairement, ce film est un film d'horreur réussi et de cinglé par dessus le marché.

Lola, la fille la plus timide du lycée propose à Brent de l'accompagner au bal de fin d'année.
Comme il avait prévu d'y aller avec Holly, sa petite amie, il décline poliment l'invitation.
Mais Lola n'aime pas qu'on lui dise non…

Ce que j'aime dans The Loved Ones c'est clairement l'alliance cette ambiance bonbon aux choquantes et violentes qui s'enchaînent (la torture est quand même très peu prévisible et assez surprenante, on est comme pris par la gorge par un scénario qui se donne les moyens de réussir, clairement). Avec un scénario aussi fou, le film arrive à nous rendre cinglé par la suite. Une fois le film visionné j'ai vraiment eu du mal à me sortir certaines images de la tête. Au fond, ce film me rappelle un peu Tamara (qui était un film fantastique pour le coup) ou encore Carrie et tous ces autres teen-movie d'horreur où des femmes sont à l'horreur. Ce à quoi je m'attendais le moi c'est le dernier tiers du film, imprévisible à souhait. Il nous surprend aussi bien par l'histoire qui prend tout de suite un tournant étrange et encore plus fou que le départ (le coup de la perceuse va sûrement me faire faire des cauchemars).

Ensuite c'est une réalisation au poil qui joue avec le rythme musical du film. Entre musique pop bubble-gum et hard métal, l'alliance des deux dans de multiples scènes du film est clairement une bonne idée. De plus, le film arrive à réellement être bon de part en part. La fin est également surprenante, je m'y attendais pas non plus. Il faut dire que le scénario se donne les moyens de sa réussite. The Loved Ones est donc une surprise venue d'Australie (ils sont fous ces australiens mais très forts quand on y pense quand même). Xavier Samuel que l'on avait pu voir dans Twilight arrive également à être sympathique dans le film, tout comme Robin McLeavy, clairement la révélation du film. Une folle de sang froid qui n'a peur de rien et surtout qui n'a pas peur de nous donner des frissons. Je veux juste vous prévenir que j'ai encore froid tellement ce film m'a choqué et surpris à la fois.

Note : 9/10. En bref, clairement une des meilleurs surprises dans le monde de l'horreur que j'ai vu depuis un bout de temps (enfin, si on excepte Tucker & Dale notamment).

Commenter cet article