Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Odd Life of Timothy Green, Disney du pauvre...

1 Janvier 2013 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19794413.jpg

 

The Odd Life of Timothy Green // De Peter Hedges. Avec Jennifer Garner et Joel Edgerton.


Cette année n'était clairement pas l'année Disney (hors Marvel). Après le bide au cinéma du très sympathique John Carter (pourtant détesté par beaucoup), leur dernière association avec Pixar pour Rebelle avait donné un film approximatif et surtout assez mauvais malgré la qualité irréprochable du visuel. Je me suis alors lancé dans l'aventure de The Odd Life of Timothy Green, un petit récit proche d'un vrai conte pour enfants, ce film n'était clairement pas une bonne idée. Non pas que l'aventure soit totalement ratée, mais c'était assez pompeux et surtout peu réjouissant dans sa globalité. Je m'attendais à quelque chose de différent, de plus proche de l'esprit d'un Arthur et les Minimoys (et j'aime bien cette franchise de Luc Besson) que d'un film de seconde zone. Ecrit par Peter Hedges, à qui l'on doit notamment le très sympathique Pour un Garçon. The Odd Life of Timothy Green manque surtout de magie. L'idée de base est pourtant touchante mais ce n'est pas suffisamment bien élaboré. J'aurais surement préféré que le film soit assez différent.

Lorsque le jeune Timothy fait son entrée dans la vie de Cindy et Jim Green, il est la réponse au plus grand rêve du couple, mais ils ne savent pas encore que la magie qu’il apporte avec lui va changer la façon dont eux-mêmes – et tous ceux qui les entourent – considèrent l’amour.

Le scénario manque d'entrain. Durant pas mal de temps je me suis demandé où l'on allait et pourquoi. Il fallait que le déclic du début se poursuive tout au long sauf que rapidement plus rien ne fait rêver. L'humour du film, qui aurait pu être un atout, dans un registre assez gentillet et gamin, fini constamment par faire un gros plat. L'échec de ce point de vue là est surtout dû à un manque de constance. Le personnage de Timothy Green manque d'envergure. Je sais que l'on est dans un film destiné à un public enfantin, mais tout de même. Ce n'est pas parce que l'on ne parle à des jeunes qu'il faut leur parler avec des âneries plus grosses les unes que les autres. Peter Hedges, qui avait précédemment réalisé le très médiocre Coup de Foudre à Rhode Island (avec Juliette Binoche et Steve Carrell) se retrouve encore une fois avec un film assez douteux du coup mais un peu moins pesant.

Il faut dire que je n'attendais pas grand chose de ce film non plus. Malgré le fait qu'au casting il y a une actrice que j'aime tout particulièrement (malgré ses choix plus mauvais les uns que les autres au cinéma) : Jennifer Garner. Je suis encore fan d'elle dans Alias au fond de moi et puis je n'avais pas totalement détesté le personnage d'Elektra (achevez moi, lapidez moi, si vous voulez). Mais maintenant qu'elle s'est recyclée dans les films à la morale débordante et aux bons sentiments sans fin, je trouve qu'elle a clairement perdu de sa saveur. Au final, voici donc un film assez raté dans son ensemble et pas mal encombrant. Il se prend beaucoup trop la tête avec un rien et c'est aussi ce qui m'a pas mal irrité. Un scénario raté, une exécution étrange pour une histoire qui avait tout pour être touchante et magique, mais rien ne se passe, même pas au travers du jeune garçon, héros de cette farce cinématographique que l'on doit au grand producteur : Disney.

Note : 3/10. En bref, peu inspiré. Dommage.

Commenter cet article