Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Transporter - The Series. Saison 1. Episode 11.

4 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-01-04-15h34m35s190.png

 

The Transporter - The Series // Saison 1. Episode 11. Double je.


En confiant l'écriture de cet épisode à Steve Lightfoot (The Crimson Petal and The White, Noir), The Transporter s'est adoubé d'une chance assez étrange : celle de faire un épisode assez potable. Je ne m'attendais pas vraiment à apprécier cet épisode de la série, étant donné que depuis le début elle enchaine les déceptions mais force est de constaté qu'il y avait un mieux sauf dans le jeu des acteurs. Cette fois, Frank livre une jeune hackeuse associable et n'en faisant qu'à sa tête à un trader qui veut exploiter ses talents pour faire quelques petites modifications sur ses comptes bancaires. Tout cela est rapidement fait jusqu'au moment où ils vont se retrouver poursuivis par une horde de méchant et Carla kidnappée. Même si je trouve gros comme une maison le kidnapping de Carla (c'était un peu le Charlie de The Transporter quand même), c'était un rebondissement assez efficace qui donne tout de suite à l'épisode un sens différent. Ce n'est pas pour autant que la série se repose sur ses lauriers alors que la menace Juliette Dubois fait elle aussi son apparition.

Bizarrement, cet épisode ressemblait beaucoup plus à un season finale qu'à un avant dernier épisode de saison. Il n'y a aucun cliffangher, si ce n'est de voir Juliette et Frank siroter des cocktails dans une barque à deux francs six sous. Juliette Dubois révèle donc enfin sa vraie identité. Non ce n'est pas une folle adepte de l'amour avec les objets métalliques que sont les voitures mais bel et bien une fliquete de la DCRI. Elle nous aura bien mené en bateau tout de même, et je ne sais pas vraiment pourquoi tout cela fini autant en queue de poisson finalement car il n'y a rien d'autre en termes d'intrigues de la saison à raconter. Mais nous allons surtout découvrir qu'elle travaille avec un membre corrompu de cette organisation française qui rêve d'éliminer Frank Martin et toute son équipe. C'était une bonne occasion pour faire appel à notre bon ami Tarconi qui va enfin servir à quelque chose. Je retiendrais cependant l'accent de François Berléand au moment où il dit "Gun". Je n'ai pas tout de suite compris ce qu'il voulait dire mais une fois que cela était fait, j'ai pouffé.
vlcsnap-2013-01-04-15h21m02s2.pngvlcsnap-2013-01-04-15h15m09s57.pngC'est surement à cause de son accent qu'il n'est pas très souvent présent dans la série (même si c'est dommage de s'arrêter à cela quand on est producteur d'une série internationale). L'absence de Dieter était par ailleurs une excellente chose. Ce personnage rouillé jusqu'aux os était un vestige de ce que la série trop allemande dans le fond pouvait faire de pire. En espérant que si seconde saison il y a, elle sache un peu mieux exploiter ses personnages secondaires tout en mettant Frank au centre de l'histoire (car c'est vraiment vilain). Je dois aussi avouer que j'ai beaucoup aimé l'explosion de la maison de Frank. Je ne sais pas si cela a été fait réellement mais en tout cas, cela semble l'être. Du coup, je suis ravi de voir que des séries osent encore mettre des moyens dans de la pirotechnique plutôt que des effets spéciaux tout crades. Et puis Chris Vance nous prouve encore une fois qu'il se bat comme un pro. Que demander de plus ? Peut être un dernier épisode encore plus surprenant même si cela sera très difficile maintenant que la saison est achevée (dans le sens où les intrigues lancées sont terminées).

Note : 5.5/10. En bref, un agréablement sympathique épisode n'adoptant pas la diarhée des précédents. Bonne idée, mes intestins remercient les scénaristes.

Commenter cet article

4evaheroesf 14/01/2013 00:18


C'est horrible de dire ça mais cet épisode était correct grâce à l'action !


Encore Une pouffe hackeuse mais elle n'a pas écartée les cuisses, c'est déjà ça !


Tarconi ne sert à rien mais c'est pas une nouveauté !


Quelle efficacité, les agents du Renseignement ! 


Rien ne résiste à l'héritier de Chuck Norris, Steven Seagal et Van Damme !


Avant cet épisode la flic pute-cinglée et son patron, c'était quoi leur mission ?


Super le Q.G du méchant patron ! Même un commissariat est mieux ! 


Un happy end avec une folle, mais quand il s'agit de pute, Frank n'est pas difficile.