Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Tournée, un road movie existentiel éblouissant

17 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19457486.jpg

 

Tournée // De Mathieu Amalric. Avec Miranda Colclasure, Suzanne Ramsey et Mathieu Amalric.


Je poursuis mon petit bout de chemin du cinéma français avec Tournée, un film tendre et simpliste, un road movie à l'allure pulpeuse. La mise en scène, récompensée d'un prix, rappelle la légèreté du genre burlesque, sévissant dans une France d'aujourd'hui pourtant si désuète et proche de ce que l'on pouvait voir au début du siècle dernier. Ambiance chambre rose, champagne coulant à flots et un côté mélancolique géré de façon très synthétique permet de sortir des rangs avec une oeuvre, joliment éclairée par un casting de danseuses / strip-teaseuses aux formes aussi sensuelles que généreuses. Tournée donne envie de suivre un spectacle, de ceux qui vagabonde mais un genre qui se perd tout simplement.

Producteur de télévision parisien à succès, Joachim avait tout plaqué - enfants, amis, ennemis, amours et remords - pour repartir à zéro en Amérique à l’aube de ses quarante ans. Il revient avec une tournée de strip-teaseuses «New Burlesque» à qui il a fait fantasmer la France… Paris ! De port en port, l’humour des numéros et les rondeurs des filles enthousiasment les hommes comme les femmes. Et malgré les hôtels impersonnels, leurs musiques d’ascenseurs et le manque d’argent, les showgirls inventent un monde extravagant de fantaisie, de chaleur et de fêtes. Mais leur rêve d’achever la tournée en apothéose à Paris vole en éclats : la trahison d’un vieil «ami» fait perdre à Joachim la salle qui leur était promise. Un bref aller et retour dans la capitale s’impose, qui rouvre violemment les plaies du passé...

L'histoire du film apporte une réelle dimension au genre du spectacle au cinéma. Ce n'est plus un petit film qui l'on va savourer, c'est vivant et vivace. Ce côté cinéma d'auteur bien franchouillard est dépoussiéré par un film imposant une classe hollywoodienne où Kate Winslet et autres auraient pu charmer le public. L'intrigue autour du producteur était d'ailleurs bien menée, et apportait un peu de sensibilité au film, notamment sur la relation qu'il entretient avec ses strip-teaseuses ou encore avec ses enfants. Mais le véritable point fort du film c'est sa mise en scène. Amalric arrive à filmer ce qu'il faut au bon moment, entre les petits moments joyeux et les plus ténébreux.

Le casting en impose lui aussi. L'atypicité de ses membres en fait une forme de la nature. Ce road movie en a sous le capot, transportant son spectateur dans un univers que seul lui connaît. On est à la fois dans des scènes intimistes et plus grand public. Les shows sont ébouriffants de beauté (même si je ne suis pas fan, je dois avouer la qualité des "strip tease" à l'image). Le spectateur en ressort avec le coeur chauffé, les yeux pétillant. Le film impose une jolie réflexion pleine de poésie et d'humour sur un monde que l'on ne connaît finalement pas (ou peu). Au final, voilà un film éblouissant et que je conseille vivement.

Note : 9/10. En bref, une réflexion poétique, drôle, humaine et émoustillante sur les rapports entre la scène et la vie. Un road movie imposant une introspection des personnages réussi.

Commenter cet article

iKkyu 23/07/2011 23:15



J'ai A-DO-RÉ ! Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant attaché aux personnages ... Très beau film ! 



mutuelle swiss life 18/07/2011 12:00



c'est super ce partage