Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Trust, plongée intéressante dans le drame d'une vie

3 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19955954.jpg

 

Trust // De David Schwimmer. Avec Clive Owen, Catherine Keener et Liana Liberato.


J'ai découvert la jeune Liana Liberato dans Trespass il y a peu, et j'avais bien aimé sa prestation, fort sympathique et authentique, puis j'ai vu Trust, autre film où il incarne ici Annie, une jeune fille abusée sexuellement par un prédateur qu'elle avait rencontré sur internet. Le film n'est aucunement un thriller (ce qui aurait pu être le cas avec peu d'intérêt vu que c'est un sujet hyper rebattu du genre) ou viré dans le policier polar plus sombre (ce n'est pas le cas non plus et ça aurait été ennuyeux avec ce cast là) donc il nous reste le drame familial, un genre assez propice au traitement de cette affaire même si l'on en connait tous les travers avant même d'avoir fini le film. C'est d'ailleurs extrêmement dommage de ne pas faire dans le surprenant. Il y avait toutes les cartes en les mains de David Schwimmer, ex acteur de Friends reconverti en réalisateur pour la seconde fois ici, pour réussir son film. Ce n'est pas non plus un mauvais film, avec un montage anarchique certes mais pour le moins originale avec quelques scènes intéressantes utilisées pour refléter la pensée des personnages (celle d'un Clin Owen qui se déchaine comme un tueur assoiffé de sang était d'ailleurs excellente et m'a rappelé Shoot Em Up).

Chez eux, en banlieue, Will et Lynn Cameron se sentent en sécurité. Dans leur maison, la nuit, ils dorment avec le sentiment que leurs trois beaux enfants sont parfaitement protégés. Lorsque Annie, leur fille de 14 ans, se fait un nouvel ami sur Internet – Charlie, un garçon de 16 ans rencontré sur un forum – Will et Lynn ne s’inquiètent pas. Ils se disent qu’il est normal que des adolescents échangent grâce aux nouvelles technologies. Après plusieurs semaines de conversations en ligne, Annie se sent de plus en plus attirée par Charlie. Même si peu à peu, elle réalise qu’il n’est pas ce qu’il prétend être, elle continue à être fascinée par lui. Le masque finira par tomber et cela va déclencher un engrenage que personne n’aurait pu imaginer, mais qui changera définitivement la vie de toute la famille…

L'histoire de ce film est classique et passe partout, c'est son traitement post-traumatique qui est intéressant et qui est surtout très bien interprétée par Liana Liberato. Sans elle le film ne serait sûrement pas le même. L'intensité de certains moments était bien palpable bien que d'autres moments étaient presque ennuyeux. Je retiens tout de même la crise de Will vers la fin du film qui était un moment également intense et bien géré. Le film nous permet de plonger dans la vie d'une famille qui n'arrive pas à faire face à un fait et qui se retrouve bouleversée et dont toutes les failles refont surface. Petit à petit le film nous plonge dans la torpeur. Il y a des moments qui font littéralement peur, dans le sens où c'est oppressant et hyper angoissant. La fin est d'autant plus frustrante et difficile au final. La gestion du sujet du film est donc sympathique. Moi qui m'attendais à voir un mauvais film, je pense que je suis surpris par le côté correct de ce qu'il nous raconte.

Ce n'est pas un film que je vous dirais de voir absolument mais c'est malgré tout un traitement intéressant. Le travail de Schwimmer est intéressant pour certains moments même si ce n'est pas le réalisateur du siècle, et qu'il a de gros défauts pour capturer certains moments d'émotion. C'est fait avec peu de finesse du coup. Mais l'ensemble reste assez cohérent du début à la fin et sans vraiment réfléchir on se pose devant un drame sympathique. Même si au bout vous serrez au bout du rouleau et vous aussi aurez peut être envie de voir la vie autrement que de cette façon. Au final, on se retrouve donc avec un film correct, au scénario bien mené avec quelques facilités (notamment avec Jason Clarke et son personnage de flic. Il est convaincant mais ce dernier m'a rappelé son rôle dans The Chicago Code… ce que j'aurais préféré ne pas voir tout de même). Bref, un film sympa bien que pas mémorable, ce qui est dommage.

Note : 6/10. En beef, honorable frame nous plongeant dans le malheur d'une jeune fille ayant vécue une terrible agression sexuelle.

Commenter cet article