Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Un Monstre à Paris, l'animation à la française...

19 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19759319.jpg

 

Un Monstre à Paris // De Eric Bergeron. Avec les voix de Vanessa Paradis et Mathieu Chedid.


La première chose qui m'a plu dans Un Monstre à Paris ce sont les images. Elles sont belles, très belles même. C'est quelque chose qui m'a tout de suite frappé l'oeil. Habituellement les films d'animation français en sont réduits à des Kirikou (je n'ai rien contre Kirikou mais voilà, ce n'est pas super mainstream comme genre). Avec Un Monstre à Paris on se rapproche des films d'animation américain. Et pour cause, il s'agit d'Europa Corp qui en est à l'origine et qui détient une grand studio d'animation, un des meilleurs au monde je crois me souvenir. Bref, gros papa Besson sur son tas de billets verts peut être content, il a produit quelque chose de joli (car quand on regarde Colombiana à côté… y'a pas photo). L'histoire de Un Monstre à Paris est également très bien racontée. J'ai adoré comment tout se déroule au fur et à mesure. Cette histoire de monstre créé bizarrement apporte la folie du film et ce côté léger qui permet de danser et de chanter sur des chansons chantées par les belles voix de Vanessa Paradis et de Mathieu Chedid. Je ne suis pas spécialement un inconditionnel de ces artistes mais dans ce concept ci, c'est bien employé.

Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable... Et si la meilleure cachette était sous les feux de "L'Oiseau Rare", un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?

L'histoire est donc très cool, on passe un bon moment et ce malgré quelques rondeurs sur les bords. On ne peut pas s'empêcher de vouloir trop en faire à certains moments du film ce qui gâche un peu le plaisir. Mais je ne boude pas, j'ai passé un très bon moment dans les rues de Paris. Un Monstre à Paris c'est avant tout la volonté de faire un beau film poétique pour les enfants et toute la famille, en France. Dans notre beau pays on a rarement l'occasion de voir des films d'animation de cette envergure là. Mis à part Ratatouille mais c'était un film d'animation américain donc… on ne peut pas vraiment le compter la dedans. J'ai retrouvé dans Un Monstre à Paris un peu du cinéma de Woody Allen également et cette ambiance feutrée et amoureuse. Sûrement à cause des notes d'accordéons qui sans se faire trop entendre donnent malgré tout une certaine envergure au film. L'humour est également au rendez vous et c'était à mon avis sur ce point là que le film aurait pu se casser la pipe mais non. Il s'en sort honorablement.

Je ne me suis pas roulé parterre mais ce n'est pas le but. Le duo formé par les deux chanteurs (et acteurs pour l'occasion) était très mignon et envoutant par la la même occasion. Un Monstre à Paris apparait également comme un film fait pour toute la famille et exaltant à la fois. Il fait passer un bon moment certes mais permet aussi de se reposer. C'est délicieux du début à la fin, on est comme un serpent charmé par la flûte. Ce Un Monstre à Paris m'a surpris à bien des reprises petit à petit. Même si par moment le début du film se perd dans sa simplicité et son côté on tâtonne pour ne pas trop y aller rapidement, la suite n'est qu'un pur bonheur fantaisiste. C'est ce qui rend ce film absolument magique. Il nous offre une vision d'un Paris habité, d'un Paris chanté, d'un Paris français et d'un Paris admiré. C'est un bel hymne à notre capital tout en utilisant des petites fioritures pas forcément utile et une insistance sur les monuments de notre capital afin de les montrer aux yeux du monde...

Note : 7/10. En bref, un film d'animation français réussi et dansant et chantant jusqu'au bout de la nuit…

Commenter cet article