Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Un Plan Parfait, faux plan Dany Boon...

23 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20250231.jpg

 

Un Plan Parfait // De Pascal Chaumeil. Avec Diane Kruger et Dany Boon.


Dany Boon, à qui je ne trouve aucun talent (même pas celui d'écrire des bons sketchs) s'est donné rendez vous avec Pascal Chaumeil (le réalisateur du très agréable L'Arnacoeur) pour une toute nouvelle comédie romantique : Un Plan Parfait. Il y retrouve l'excellente Diane Kruger qui sera le seule diamant de cette comédie en toc. Le problème de ce faux Plan Parfait c'est que finalement il tente de nous faire croire à une histoire d'amour à laquelle on n'a pas envie de croire. J'avais vraiment envie qu'elle finisse avec son dentiste. Cela aurait pu faire une chute intéressante et un parti pris intelligent. Sauf que l'on est dans une comédie française qui n'a pas été vendue comme originale. Un Plan Parfait ? Non. Loin de là, c'est même assez souvent une catastrophe. La dynamique du film est saccadée, entre quelques moments agréables (grâce à une Diane Kruger qui y met de sa personne et que l'on arrive à croire quand elle joue à la bourgeoise effarouchée) mais aussi des longs moments de solitude (le personnage de Dany Boon racontant sa vie, ses malheurs et était plus pathétique qu'autre chose).

Pour contourner la malédiction qui anéantit tous les premiers mariages de sa famille, Isabelle a une stratégie pour épouser l'homme qu'elle aime : trouver un pigeon, le séduire, l’épouser et divorcer.
Un plan parfait si la cible n’était l'infernal Jean-Yves Berthier, rédacteur pour un guide touristique, qu'elle va suivre du Kilimandjaro à Moscou.
Un périple nuptial pour le meilleur et surtout pour le pire.

L'histoire de base de Un Plan Parfait manquait d'un truc qui aurait pu la rendre vraiment originale. On a l'impression que le réalisateur de L'Arnacoeur reste sur ses acquis romantiques et ne tente pas de jouer sur un tout autre terrain. De plus, contrairement à L'Arnacoeur, qui n'était pas un film totalement prévisible, dans Un Plan Parfait il n'y a rien qui a été fait par hasard. Du coup, aucune surprise ne vient se mettre sur notre passage. Le but est bien clairement affiché dès le début : on veut créer le couple Dany Boon et Diane Kruger au cinéma. Mais qui pourrait croire à ça ? Ce n'est pas crédible. Le four de Un Plan Parfait au box office français est compréhensible, je n'ai jamais compris ce que les gens trouvaient au comédien qui depuis Bienvenue chez les Ch'tis a montré qu'il n'était pas quelqu'un de drôle, ni un bon acteur, mais plutôt un pathétique comédien moyen qui tente de faire son trou avec des gimmick vus et revus (ses effets de voix ne trompent personne).

Malgré cela, on peut tout de même saluer Pascal Chaumeil qui tente malgré tout de créer un climat propice à cette histoire d'amour aussi bien au Kenya qu'à Moscou. Mais ce n'est pas non plus ce que j'attendais. Les seuls moments plutôt sympathiques de ce film sont ceux où l'on retrouve la famille, autour de la table, en train de nous raconter l'histoire que l'on est en train de regarder. Reste maintenant à savoir ce qui a fait que les producteurs ont pensé à Dany Boon. Ce n'est certainement pas pour sa sympathie légendaire (acteur surpayé qui trouve en plus de ça le moyen de dire qu'il ne gagne QUE 600 000 euros pour une apparition dans Astérix et Obélix au service de sa Majesté). Payé 3 millions d'euros pour Un Plan Parfait (soit 15% du budget du film), comprenez donc que je fasse la gueule quand il s'agit de celui qui tire le film vers le bas…

Note : 3/10. En bref, après L'Arnacoeur, Pascal Chaumeil invente le film arnaque.

Commenter cet article