Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Une Nouvelle Chance, pas si nouvelle que ça...

25 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20261629.jpg

 

Une Nouvelle Chance // De Robert Lorenz. Avec Clint Eastwood, Amy Adams et Justin Timberlake.


Passé inaperçu en France et pour cause, Une Nouvelle Chance (ou Trouble with a Curve en VO) est un film très américain. Non mais que sur la manière de raconter l'histoire mais surtout par rapport à l'histoire en elle même. En effet, Une Nouvelle Chance parle de baseball, un sport complètement oublié en France. Alors qu'aux Etats-Unis, c'est un sport national. Il est donc logique que la critique n'ait pas nécessairement été emportée, autant que les américains ont pu l'être juste avant. Mais si je devais avant tout parler de bonne idée, je parlais du fait que Clint Eastwood n'ait pas eu la fâcheuse horreur de réaliser ce film lui même. Son dernier en date était assez mauvais dans son ensemble (de mon point de vue). De plus, on évite aussi de mettre en valeur uniquement son personnage, puisque le reste ne passe pas inaperçu non plus ce qui est appréciable. Mais Une Nouvelle Chance c'est une belle histoire, celle d'un père et de sa fille, qui partagent une passion : le baseball. Tout le film ne s'articule bien évidemment pas uniquement qu'autour de cette relation sinon on s'ennuierait à mourir mais trouve le moyen de nous plonger dans plusieurs univers assez facilement.

Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d'un talent prometteur.

On sent que Une Nouvelle Chance tenait à coeur à Clint Eastwood. Le bon vieille acteur qui ne parvient pas à raccrocher son costume d'acteur prouve encore une fois avec passion qu'il aime ce qu'il fait. Et dans ce film presque encore plus que dans ses derniers précédents (sauf Gran Torino qui reste l'un de ses ultimes chef d'oeuvre si l'on veut parler en des termes grandiloquents). Et puis au fond, Une Nouvelle Chance est presque grandiose de ce point de vue là. Passons maintenant à Amy Adams qui fait quant à elle son petit bout de chemin au cinéma. S'il est plus difficile à croire son rôle dans le baseball que son rôle de fille, j'ai trouvé son personnage plutôt sympathique dans son ensemble, trouvant son intérêt dans sa relation avec le personnage incarné par Justin Timberlake. Alors que ce dernier s'est erré récemment dans un film de science fiction douteux, dans Une Nouvelle Chance il renoue avec le grand américain, le côté classe et voluptueux d'Hollywood (un peu comme il avait pu l'être dans le très bon The Social Network bien évidemment).

Mais Une Nouvelle Chance ne parvient malheureusement pas à faire oublier tout son héritage mélodramatique. Cela en devient presque maladif au beau milieu du film. Un gâchis qui se fait malgré tout ressentir. Mais ce n'est pas grave, derrière ses grosses ficelles, Robert Lorenz tente de nous ajouter l'enjeu du jeu qu'est le baseball. Alors certes, il faut un minimum aimer le sport au cinéma. C'est mon cas (alors que je le déteste en règle générale). Mais voir les coulisses du sport est une bonne chose car c'est très rare au cinéma. Finalement, Une Nouvelle Chance ne révolutionne pas du tout le cinéma, ni même les mélos à l'américaine mais cela reste un film appréciable qui tente de nouvelles choses, même pour son casting. Notamment pour Amy Adams, qui tente un virage masculin sans pour autant que cela soit des plus convaincant mais on peut saluer l'effort malgré tout qui était sage et intéressant. Une déception reste tout de même présente au coin de l'oeil du spectateur quand il se dit tout le gâchis...

Note : 5/10. En bref, un mélodrame sympathique mais sans valeur ajoutée. Un rejeton malheureusement déjà vu.

Commenter cet article