Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Une Nuit, polar de choix pour nuit de choc...

6 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19850630.jpg

 

Une Nuit // de Philippe Lefebvre (II). Avec Roschdy Zem et Sara Forestier.


La France est un pays qui en principe sait faire des polars. Je dis bien en principe, car ce n'est pas toujours le cas. Mais Une Nuit prouve que l'on fait de bons films encore dans le domaine, avec un réalisme parfois même étonnant. Ce qui permet à Une Nuit d'être une réussite c'est notamment cette plongée dans le monde de la nuit parisienne. Il y a un souci du réalisme qui avec ce Paris nocturne est plutôt bien travaillé. On voit que le scénariste du film connait son sujet, et je dirais même que le film dépasse parfois un peu trop la fiction. On a l'impression que l'on est en danger un peu de partout. Plus le film avance plus l'on plonge dans un univers sombre et noir, avec par moment une certaine candeur pour adoucir le propos. J'ai beaucoup aimé Une Nuit, il m'a rappelé un certain regard très pointu que portait Olivier Marchal sur le 36 Quai des Orfèvres il y a quelques années déjà. Ici il y a moins d'action, mais surement plus le côté anxiogène.

Paris. Simon Weiss, commandant à la Brigade Mondaine, entreprend, comme chaque soir, sa tournée des établissements de nuit. Son métier. Une nuit, mais pas comme les autres… Très vite Weiss comprend qu’on veut le piéger. Pris en tenaille entre la police des polices et les voyous, Weiss va se défendre, affronter flics, hommes d’affaires et malfrats...

Une Nuit c'est avant tout une bonne histoire. Elle permet de nous plonger au fur et à mesure d'une sorte de road movie dans les rues de Paris dans divers lieux, plus lugubres les uns que les autres. On a les arrières salles de restaurant où traine la mafia tard le soir, on a les bars branchés de la capital qui cachent bien plus que ce que l'on ne pourrait le penser. L'histoire se tient très bien. On débute une nuit avec beaucoup de simplicité, avant d'entamer la brutalité, et de finir sur quelque chose de finie, achevé. Au fond, ce film ne laisse pas un mauvais sentiment. Je trouve même qu'il s'agit d'une petite réussite dans le cinéma français qui petit à petit renait de ses cendres avec de nouvelles petites perles. L'histoire est également traitée avec beaucoup de profondeur et d'intensité. Les personnages ne sont pas laissés au hasard et c'est tant mieux. Cela faisait un bon bout de temps que je n'avais pas été aussi emporté par un film de ce genre là.

On peut également devoir à Sara Forestier et encore plus à Roschdy Zem la réussite de ce film. Le cast est un vrai sans faute. Tout d'abord pour Roschdy Zem qui est sombre, droit, et toujours stoïque. La réalisation de Philippe Lefebvre est âpre et peut être même un tantinet touchante. On a un vrai film de cinéma poignant qui raconte avec vigueur une histoire à laquelle il croit. Une Nuit est un film qui sort du lot, bien loin des carcans du genre souvent étriqués au cinéma par des navetistes en maitre, voire même en télévision par des remakes dégueulasses de séries italiennes (je te vois R.I.S… je te vois). Un film qui va bien plus loin que la simple enquête policière, c'est une plongée dans la nuit parisienne du polar, avec un certain regard psychologique et une analyse approfondie par la richesse du scénario toujours très soigné.

Note : 7.5/10. En bref, surprenant polar à découvrir.

Commenter cet article