Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Vessel (Court-métrage), panique à bord

1 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Vessel-Poster.jpg

 

Vessel (Court-métrage) // De Clark Baker. Avec Brandon Bales et Brandy Maasch.


Le cinéma d'horreur se prête facilement aux court métrage. J'en ai déjà vu quelques uns et je dois avouer que suivre une petite histoire sur une dizaine de minutes est souvent une bonne idée. Cela permet de ne pas trop perdre de temps sur des explications foireuses et de nous offrir par la même occasion un divertissement sans temps morts. Du coup, Vessel m'a un peu rappelé aussi La 4ème Dimension. En effet, on a l'impression de voir une sorte de remake de "Nightmare at 20,000 Feet". Alors certes, tout n'est pas similaire (surtout à partir du milieu du court), mais il y avait vraiment une sorte de référence et d'inspiration qui se ressentait. Et puis d'un autre côté cela m'a aussi appelé le remake plus ou moins assumé de la série, La 13ème Dimension, une série d'anthologie animée par Forest Whitaker qui a été diffusée il y a quelques années de ça sur UPN aux Etats-Unis. Mais ce n'est pas l'histoire de Vessel qui m'a beaucoup plus rappelé Les Tommynockers de Stephen King vis-à-vis de cette histoire d'entitée extra-terrestres qui prend le corps des êtres humains.

L'histoire des passagers du vol 298, un long courrier en route de Boston vers San Francisco. Au milieu de leur voyage, les passagers vont découvrir quelque chose d'effrayant...

Au début, on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe dans Vessel et je dois avouer que j'ai réussi à rapidement me plonger dans l'histoire. Le côté confiné de l'avion aide beaucoup à créer une ambiance (le silence, le côté sombre de l'appareil alors que tous les passagers sont plus ou moins endormis, etc.). Si l'ambiance est réussie et très bien gérée, on doit aussi cela à Clark Baker qui réalise ici sa première fiction et qui ne s'en sort finalement pas trop mal. Il prouve au travers de son court métrage qu'il est prêt pour la cour des grands. J'ai déjà hâte de voir ce qu'il va nous délivrer plus tard, producteur d'épisodes de Funny Or Die Presents... et réalisateur pour la web-série Dr0ne (avec Lance Reddick - Fringe -). Cependant, au-delà de la mise en scène qui est plutôt jolie, je trouve que le scénario est assez plat et c'est dommage. Il y avait tellement de choses à faire en dix minutes et le court ne se concentre pas toujours sur ce qu'il y a de plus intéressant. Créant son ambiance avant tout.

Les frères Duffer (We All Fall  Down, Road to Moloch) n'offrent donc ici qu'une panoplie de références plus ou moins bonnes et un cliffangher final qui est à la fois prévisible mais aussi classique permettant d'imaginer sans problème la suite si jamais il devait y en avoir une. Vessel n'insiste pas suffisamment sur l'étranger et ses capacités.  Ce que je sais bien c'est que Vessel n'est pas là pour nous parler des motivations de cet étranger (tout cela est laissé à l'appréciation du spectateur), mais je pense que Vessel aussi pu insister un peu plus sur certains points qui méritait amplement d'être creuser. Vessel est donc un court métrage semi-réussi qui permet avant tout de voir les capacités de Clark Baker. Le héros est incarné par Brandon Bales, un grand habitué des courts d'après sa fiche IMDB et je ne l'avais pourtant jamais vu (enfin, surement dans un épisode de SVU étant donné qu'il a aussi fait une apparition dans ma série policière fétiche).

Note : 5.5/10. En bref, une très bonne ambiance avec un scénario assez bancal.

Commenter cet article

Vince R' 02/08/2013 10:08


Très heureux de revoire Brandon Bales depuis la fin de Merlin x)