Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : What Richard Did, adolescence populaire

1 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20526681.jpg

 

What Richard Did // De Lenny Abrahamson. Avec Jack Reynor et Roisin Murphy.


What Richard Did c’est ce cinéma anglais (enfin, ici irlandais) que j’aime, tout simplement. Cependant, ce n’est peut-être pas aussi réussi que j’aurais aimé que cela puisse l’être. Disons qu’il y a des atouts indéniables à cette histoire, notamment du point de vue du jeu sans faille des comédiens. Les anglais et accessoirement les irlandais ici ont le chic pour tomber sur des perles incarnant des personnages à fleurs de peau avec une aussi grande justesse. Les américains devraient donc en prendre de la graine. Le problème de l’histoire de What Richard Did ce n’est pas tant le fond mais plutôt la forme. Disons que tout est assez prévisible et s’inscrit un peu trop dans ce que l’on a déjà pu voir ailleurs comme dans Boy A par exemple (avec Andrew Garfield). Jack Reynor, incarne donc un Richard impeccable mais son histoire s’emmêle dans des ficelles qui ne sont pas toujours ce qui se fait de mieux. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti. Tout le film repose donc un peu trop sur ce qu’a fait Richard (qui donne son titre au film).

Richard Karlsen, capitaine de l’équipe de rugby et jeune homme de la middle class irlandaise, profite des derniers jours de l’été avant son entrée à l’université. Son avenir semble radieux et le champ des possibles lui est grand ouvert. Un jour, il commet un acte irréversible qui va bouleverser à jamais sa vie et celles de ses proches.

On en attend énormément et une fois que l’on a vu le fameux acte, le film ne rebondit pas forcément comme on aurait pu l’apprécier. Du coup, What Richard Did repose sur quelque chose de légèrement décevant. Et ce malgré la bonne volonté de Lenny Abrahamson de tenter de donner un peu de reflet à ce qui semblait assez plat au premier abord. Le réalisateur n’échoue pas nécessairement et ce même si sa réalisation reste légèrement décevante. Avant toute chose, il faut dire que What Richard Did est adapté de Bad Day in Blackrock, un roman de Kevin Power. Un rôle adapté par Malcolm Campbell qui a notamment travaillé sur Shameless (version britannique) ou encore la très mauvaise The White Queen (une sorte de mini-série gonflée aux bons sentiments et au vide). Le truc c’est que le film cherche parfois un peu trop à se laisser porter par son fait irréversible. Du coup, le spectateur est dans l’attente de quelque de grandiose. Le moment de la révélation et les premières conséquences sont assez touchantes. C’est même l’un des moments les plus réussi du film.

On sent que celui-ci plonge dans quelque chose de différent et ce n’est pas plus mal. La première partie du film très mécanique dans sa manière de présenter les personnages ne cherche pas à faire dans l’original non plus. J’ai déjà pu voir des films britanniques et irlandais beaucoup plus efficaces de ce point de vue là. J’ai cité Boy A mais ce n’est pas le seul. En tout cas, What Richard Did est suffisamment fourni en bons moments pour que l’on puisse se laisser avoir malgré tout. Car j’ai beau trouver des défauts à ce film, au fond il y a des moments où celui-ci surprend réellement devient bon. Et puis l’angle de début est intéressant. Ce n’est pas un méchant ou bien un paria que l’on prend mais quelqu’un d’aimé, d’apprécié, le garçon populaire du lycée, capitaine de l’équipe de rugby, etc. On ne nous choisi donc pas quelqu’un d’anodin et cela permet de changer de ce que dépeignent beaucoup de films finalement : la misère.

Note : 6/10. En bref, pas totalement raté le film souffre de trop grandes facilités et d’une réalisation en dent de scie. Rattrapé par les comédiens, bien évidemment.

Date de sortie : 17 avril 2013

Commenter cet article