Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Wolverine, sort les griffettes

24 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21005913_20130515100512343.jpg

 

Wolverine : le combat de l'immortel // De James Mangold. Avec Hugh Jackman, Tao Okamoto et Rila Fukushima.


Si le premier Wolverine était raté, James Mangold avait pour but de faire beaucoup mieux. Ce n'était donc pas très compliqué. Le réalisateur du bling bling Night and Day a choisi le Japon comme nouvelle Terre d'accueil du héros le temps de ce second volet de la saga Wolverine. Un choix judicieux et surtout dépaysant qui va nous permettre dans un premier temps, sans que l'on ne s'en rende réellement compte de faire un étale des diverses coutumes du pays (le maniement des sabres, les traditions vestimentaires, les traditions à table, …). J'ai trouvé ça plutôt ingénieux alors que le film aurait pu être un bourrinage sans saveur de choses et d'autres. Mais ce n'est pas pour autant que cet opus de Wolverine est totalement réussi. En effet, le scénario de Scott Frank (Minority Report), Mark Bomback (Die Hard 4) et Christopher McQuarrie (Persons Unknown, Jack Reacher) est parsemé ici et là de quelques trous d'air ne mettant pas toujours l'histoire réellement en avant et c'est bien dommage.

Wolverine, le personnage le plus emblématique de l’univers des X-Men, est entraîné dans une aventure ultime au cœur du Japon contemporain. Plongé dans un monde qu’il ne connaît pas, il doit faire face au seul ennemi de son envergure, dans une bataille à la vie à la mort. Vulnérable pour la première fois et poussé au bout de ses limites physiques et émotionnelles, Wolverine affrontera non seulement l’acier mortel du samouraï mais aussi les questions liées à sa propre immortalité.

Les fans de la saga X Men seront malgré tout content de retrouver une histoire se déroulant après X Men 3 et donc après la mort du personnage de Famke Janssen. Si les quelques hallucinations de Logan tentent d'apporter un semblant d'émotion, c'est certainement l'une des plus grosses faiblesses de Wolverine le combat de l'immortel. En effet, je n'ai pas réussi à ressentir quelque chose d'émotionnel et au fond c'est certainement l'un des personnages où il y a le plus à traiter ce segment. Alors Wolverine développe tout autre chose : le caractère ronchon du personnage qui va se retrouver à aider une jeune femme (Mariko) alors qu'au début il n'était pas vraiment chaud pour le faire. La relation qui se dessine tout au long du film est assez mignonne mais ce n'était pas suffisant encore une fois pour apporter une bonne dose d'émotion.

Alors ce second volet se repose sur les belles couleurs du Japon que l'on n'a pas l'habitude de voir mis en scène dans des films d'action occidentaux. J'aime bien ce pays et de voir tout cela m'a encore plus donné envie de le découvrir de plus près. Hugh Jackman reste à la hauteur des attentes derrière les griffes de Wolverine. C'est un personnage qu'il a su perfectionner au fil des années et l'on peut l'en remercier de le jouer toujours aussi bien. Ainsi, Wolverine manque parfois un peu d'émotions, et d'originalité, dommage j'avais envie de voir quelque chose d'encore plus fun et fantastique mais il faut croire que ce héros est quelqu'un d'attaché à quelque chose de très rustique finalement et basique. Le fait que James Mangold s'est volontairement éloigné des codes du blockbuster classique peut cependant faire plaisir car en étant moins codifié, il est moins prévisible.

Note : 5/10. En bref, un film agréable pour son côté différent des blockbusters classiques. De plus, Mangold nous offre quelque chose d'assez mignon dans un Japon lumineux et bourré de jolies traditions.

Commenter cet article