Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Zookeeper, ça girafe pas très haut...

9 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19765666.jpg

 

Zookeeper // De Frank Coraci. Avec Kevin James, Rosario Dawson et Leslie Bibb.


Zookeeper c'est un peu le genre de films qu'on a déjà vu plusieurs fois, mais Kevin James a bien du mal à être le nouveau Docteur Dolittle. N'est pas Eddie Murphy qui veut. Alors on a donc une parade de gags plus ou moins bons que l'on connaît déjà. Mais le jeu autour des animaux reste bien le seul attrait de ce film, dont le scénario file très vite à la sauvette et dont le côté prévisible transpire. Même si Kevin James est bien gentil (trop même), il transforme ce film en boule mielleuse qui ne donne pas vraiment envie d'aller voir la filmographie de l'acteur (quoi que Quand Chuck rencontre Larry aurait du me suffire pour me dire que c'était pas très intéressant). L'histoire plaira tout de même aux enfants qui avaient adoré La Nuit au Musée, dont l'ambiance bon enfant ressort ici. Mais bien sûr, je reste sur la prestation / présence de certains acteurs comme Ken Jeong de Community qui va réussir à tirer quelques rires de ce film dont la forme est trop

Quand il décide de démissionner car son travail l'empêche de trouver l'amour, un gardien de zoo reçoit l'aide inattendue des animaux du parc, qui vont lui enseigner les secrets de la nature...

Je donne toujours une chance à ce genre de films. Je sais pas pourquoi, sûrement parce que j'aime bien les films enfantins, ou peut être parce que j'avais trouvé fun Paul Blart (et dont le héros est ici un peu pareil), où parce que les animaux dans une comédie en principe c'est intéressant, ou peut être parce que je suis un cinglé qui s'inflige des nanars, juste pour voir à quel point le cinéma peut faire des trucs pourris (et des trucs très bons à côté). En fait, ça m'aide à apprécier le bon. Pour en revenir au film, l'histoire est cousue de fil blanc dès le début, mais c'est pas tant ça qui gêne, c'est aussi ce côté clichés. Ce film par certains de ses aspects me rappelle Victor Sauvage. Sauf que attention, Kevin James est un acteur à Oscariser à côté de Jean Luc Reichmann. Non mais le scénario est trop creux pour vraiment captiver. Reste après les animaux, c'est mignon, ça passe le temps et ils arrivent à donner quelques trucs en plus au film (la scène dans le restaurant avec le gorille était drôle).

C'est là qu'on se dire qu'une histoire un peu plus fouillée aurait permis au film d'être plus passionnant. Les bases du film manque donc de solidité, et au lieu d'une comédie poilante, on a une comédie qui boit la tasse rapidement. Si le début permet de se sentir à l'aise, petit à petit et puis l'histoire d'amour nous "transporte" dans son univers presque surréaliste (non mais sérieusement, quand tu es gardien de zoo tu as Leslie Bibb - à comprendre Boobs - qui vient te draguer ?). Rosario Dawson c'est pareil mais elle est déjà plus crédible car c'est pas une riche fille dans le film (elle me rappelle un peu Jessica Alba dans Charlie les filles lui disent merci avec le très pas drôle Dane Cook). Au final, Zookeeper pédale dans la semoule, et pas qu'un peu, l'intérêt c'est donc bel et bien les animaux et leurs gags répétitifs mais un tantinet efficaces.

Note : 2/10. En bref, c'est pas vraiment drôle car les blagues on les connait, et le trop plein de bons sentiments aussi. Dommage.

Commenter cet article