Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique : December Series. Raising the Bar. Saison 1. 10 épisodes.

28 Décembre 2009 , Rédigé par Ca Deborde De Potins !

j-august-richards-raising-the-bar-tv-series-poster-mq-7e3a7.jpg
Voici notre première critique de saison complète pour ces vacances de Noël.

Sortie en DVD, on s'est jeter sur cette nouvelle série. Bon, cette série judiciaire est de trame classique et ne casse pas trois pattes à un canard mais tout l'intérêt de la série réside tout de même en ses personnages atypiques qu'on aimerait bien avoir pour avocat parfois. Tout démarre avec un pilote encore une fois avec du déjà vu, qui nous fait passer pour des débiles des séries américaines niveau judiciaire. Bon, c'est excellent de retrouvé la mère de Malcolm dans un rôle de juge cinglée mais parfois on peut se demander si la série ne fait pas trop de belles promesses qu'elle ne tient aucunement. Même si les scénarios, très étoffés nous séduisent et que les acteurs ont pour certains un dons pour leur rôle, il manque malgré tout un petit quelque chose qui leur compliquerait la tâche. En effet, la résolution des affaires est tellement facile qu'on a bien du mal à croire qu'une cours de tribunal américain ressemble à un tel bazar. Alors certes, c'est une série américaine mais bon, on ne comprend pas où ils veulent en venir et l'utilité même de la série, et bien, on l'oubli avec plaisir. Dès l'épisode 3, la série démarre avec une intrigue qui fait bouger un peu les choses mais qui reste malgré tout trop simple pour nous. De plus, cette relation gay entre le Mr Tribunal et le mexicanos barman, et bien, c'est du déjà vu, mis là juste pour boucher les trous et choquer un peu plus les américains. Alors certes, cette histoire improbable est drôle et cocasse mais, ils auraient pu faire bien mieux que ça quand même de ce côté. C'est de l'autre qu'il faut regarder pour être satisfait pleinement côté intrigue. La liaison entre un avocat commis d'office et un avocat de la défense, c'est drôle, de les voir se battre au tribunal et dans le lit. Ici, on est moins gentillet, alors que l'on attend bien sûr du punch, du sexe et des trahisons. Malgré tout, décrite comme un jubilaire commercial judiciaire d'après le New York Times, la série réussit à nous satisfaire en tant que série d'appoint, judiciaire, qu'on regarde pour l'investigation au sein d'un tribunal, le combat des avocats et la juge pet sec à qui on voudrait tordre vite fait le cou. Certes, la série manque parfois de franchise mais on n'y peut rien et les scénaristes fond de leurs mieux avec une série encore jeune. Cependant, mauvaise nouvelle, la saison 2, actuellement diffusée sera la dernière avec la diffusion des trois derniers épisodes de la série le 24 décembre, quel cadeau de Noël, la mort assurée d'une série correct sans prise de tête.

Note : 6/10. En bref, avec de belle promesse qu'elle arrive à satisfaire suivant les épisodes, naît ici une série pas assez mûre qui aurait mérité de survivre à la dure loi des séries et laisser éclore un brûlot sur la justice américaine, mal faite et mal jugée.

Commenter cet article