Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Syfy Movie : Piranhaconda, bikinis et gros serpent…

18 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

piranhaconda_300x400.jpg

 

Piranhaconda // De Jim Wynorski. Avec Michael Madsen, Rachel Hunter et Shandi Finnessey.


L'avantage des Syfy Movie c'est que pris au 99ème degré, c'est drôle. Je pense que le succès de ces téléfilms faisant honte au cinéma et à toute production imagée tient justement du potentiel humoristique de ces intrigues impossibles. En effet, alors qu'avant on avait droit à des téléfilms auxquels on peut croire (des anacondas ou des fourmis géantes), petit à petit, la bataille des créatures a vraiment détruit le réalisme derrière la possibilité que la créature puisse un jour exister dans notre monde (ce que je ne souhaite pas évidemment). Piranhaconda était globalement assez mauvais en son genre. Il y a plusieurs petites intrigues mais elles s'enchainement tellement rapidement et leur conclusion arrive bien trop rapidement. Du coup, le téléfilm ne va jamais vraiment au bout des choses. Le côté parodique du film d'horreur (qui est une intrigue même du téléfilm) est assez ratée malgré quelques bonnes idées ici et là. J'ai eu l'impression de voir Vera de Scooby Doo jouer à la blonde écervelée. C'était marrant, si l'on regarde ça avec quelques verres dans le nez, encore une fois.

Un anaconda et un piranha ont fait des petits et vilains gros méchants qui dévorent tout sur leur passage en tirant savoureusement la langue...

Piranhaconda pâti des effets spéciaux. En effet, c'est globalement très mauvais. Alors que Jersey Shore Shark Attack, le téléfilm précédemment diffusé était pas trop mauvais de ce point de vue là (par rapport à tous les téléfilms de ce genre que j'ai pu voir), Piranhaconda tient le pompon des pires. Ils font des productions digne des Direct to DVD mais il n'y a aucun effort réel qui est fait sur les effets spéciaux. Je sais pertinemment que c'est une marque de fabrique mais quand même. J'ai ri à quelques reprises durant le téléfilm mais pas suffisamment à mon goût. L'ouverture était assez efficace en son genre. En effet, le coup de l'hélicoptère par exemple était quand même croustillant en termes de débilité fun. Et puis il y a la musique qui est là pour rappeler les vieux films d'horreurs des années 70. Mais le côté hommage aux slashers est plus que raté. Il aurait fallu adopter un style de réalisation plus sobre et plus vieillot.

- "It's like an unholy union between a piranha and an anaconda."
- "You mean a Piranhaconda"
- "I can't believe you just said that"

Les fans de 24 retrouveront Michael Madsen (vu dans la saison 8) qui incarne ici le rôle d'un professeur qui connait toute la mythologie. Le film se rapproche donc de la parodie d'Anaconda. Mais forcément, avec toutes les petites intrigues secondes assez mauvaises. La pire reste celle de la mafia qui kidnappe notre petite bande du cinéma. On a également Rachel Hunter que j'avais déjà pu voir dans la plutôt mauvaise Gravity (série de Starz) et Terri Ivens qui fait hommage à son rôle dans le feuilleton La Force du Destin. Allez, Piranhaconda n'était pas un film mémorable, du moins pas autant que Mega Shark vs. Giant Octopus (qui est sûrement mon film référence en la matière du WTF, horriblement mauvais). Mais si l'on regarde de plus prêt, au fond, Piranhaconda est un peu un retour aux sources pour les téléfilms Syfy.

- "Suck lead you hillbilly butt nugget!"

Note : 1/10. En bref, une parodie ratée d'un côté, et des intrigues débiles de l'autre. La créature n'a rien de bien excitante. Nanar raté.

Commenter cet article