Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 24, Cougar Town et Nip/Tuck

14 Février 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

cougar-town-promo1.jpg
Cougar Town // Saison 1. Episode 14. All the Wrongs Reasons.

Lol. Laurie revient encore et toujours nous parler de Dale, elle va voir Travis, lui demande des conseils mais je dois dire que c'est vraiment inutile cette partie. Il faut bien. Car la partie la plus interessante de l'épisode n'est pas Jules, l'héroïne qui tente de draguer un prof de tennis mais plutôt son ex, son voisin et Dale qui sortent faire la fête ensemble. La sorte de portefolio me fait tout simplement penser au portefolio dans Very Bad Trip, autant dire que je rigole bien devant ce genre de rigolade. Et maintenant c'est Laurie et Dale qui vole des trucs chez Dale. C'est vraiment horrible et nul ce petit duo dans l'épisode. J'ai peur qu'ils finissent ensemble à la fin de la saison, je sais pas pourquoi mais je le sens vraiment bien. En effet, Travis avait dit au début qu'il était attirer par elle plus jeune, donc la fin de la saison. Et enfin, Jules et sa voisine et amie se font la guerre pour Alex, ce fameux prof de tennis. Cette sorte de guerre des femmes, pour un homme, c'est drôle mais un peu pathétique.
Dans cet épisode, tout le monde cours, balance des poubelles, est balancer dans la piscines de Winston, se retrouve dans le placard de chez Dale. Et la petite morale, Ellie commence à lui raconte que depuis qu'elle est divorcée, c'est une amie pourri, c'est en gros ça et bon, c'est trop pathétique. Je déteste les morales dans les séries américaines (sauf peut-être DH et Glee) et là, franchement, c'est nul, ça craint.
Finissons ce nouvel épisode avec Laurie qui fait peur à Travis sur Dale, ça c'est énorme mais manque encore de piment. Puis l'ex de Jules et le mari d'Ellie, ça aussi c'est pas terrible.

Note : 6/10. En bref, un nouvel épisode au royaume de la Cougar. Moyen sans plus.

Nip/Tuck // Saison 7. Episode 3. Joel Seebrooks.

Lors de ma dernière critique de Nip/Tuck pour l'épisode 2 je parlais d'une série aigrie et bien maintenant, c'est une série ridicule. En effet, se plongeant la tête la première dans les erreurs des jeunes débutantes, Nip/Tuck se retrouve littéralement le cul entre deux chaises, ne sachant plus ou se mettre et cet épisode n'aide personne. En effet, n'arrivant pas à relever le niveau, la série est au plus bas, dans les bas fond d'un succès et d'un couronnement, qui semble déjà lointain. Et ce nouvel épisode ne déroge pas à la règle où l'on se demande où est-ce que les scénaristes et Ryan Murphy veulent bien nous emmener sans aucun plaisir. Dans cet épisode, la relation Sean / Kimber en prend un coup et Christian découvre un nouveau jeu sexuel des plus désuet dans une série qui avait pour but d'innover dans ce genre. Là, Christian se doit d'opérer un homme qui, ayant utiliser sa ceinture pour s'autoasphyxier et se masturber. Bon, là, c'est du Nip Tuck tout cracher mais le problème c'est que cela fait bien longtemps que cela ne nous surprend plus. Pourquoi pas créer un vrai jeu sexuel plutôt qu'un truc trop classique pour la série. Christian s'engoue et sa femme, comme par hasard en manque d'orgasmes va devoir essayer ce nouveau jeu. S'il y a bien un truc intéressant dans ce nouvel épisode c'est la fin, ce beau spolier que l'on pas venir du tout, et pour une fois on est surpris depuis bien longtemps. Même si je ne sais pas du tout où la série va, en tout cas, le prochain épisode, j'espère qu'il sauvera la mise car ils ont mis le paquet à la fin l'épisode : ou ça passe dans l'épisode 4 ou ça casse et là, la série sera irrécupérable.
Je n'ai rien d'autre à dire sur un épisode décevant mais réussissant sa fin, pour une fois qu'on est surpris car il est bien vrai que l'histoire Sean / Kimber, c'était pathétique. Espérons que ce nouveau Nip Tuck qu'on veut bien nous faire croire sache naître.

Note : 6/10. En bref, la meilleur fin d'épisode depuis la saison 5 malgré un épisode plus que pathétique.

24 // Saison 8. Episode 7. Day 8 : 22H-23H.

Bon, la c'est vrai, j'ai un peu, un peu seulement ressenti de ralentissement des intrigues et moins d'action chez Jack et Renee. Sinon, la partie de secondaire avec notre chère analyste et son ex petit ami volant un dépôt de la police ensemble c'est sympa, même si l'histoire aurait pu être un peu plus intéressante tout de même. C'est bête mais 24 n'a pas réussit à me convaincre dans ce nouvel épisode car Jack semble fatigué et Renee un peu trop drogué à Vladimir. On se sent pris au piège dans un épisode qui manque vraiment de rythme. On est loin du rythme de la saison 7 lors de la prise d'otages à la Maison Blanche, certainement l'une des plus rythmé de la série (avec notamment la saison 1 où Jack doit faire face à l'enlèvement de la fille). En plus, dans ce nouvel épisode, la recherche par tous les moyens des taupes qu'il y a autour du Président Hassan par Hassan lui même me fait prendre la tangente. De plus, créer une relation entre la fille d'Hassan et un méchant, c'est plutôt moyen. J'aimerais bien trouver une énergie à la Munich de Steven Spielberg dans cette saison. En effet, ce film rythmé par l'attaque terroriste lors des JO de Berlin est époustouflant. Certes, c'est Spielberg mais quand même. 24 peut faire aussi bien.
Bon, revenons désormais à la CTU de NYC, et là, encore une erreur de la part des scénaristes, oublier quelques peu Chloé pour nous coller du Hastings (lui, vraiment, faut le virer, il est horrible) et ce mec complètement accro à notre analyste au double jeu. J'ai bien peur qu'il lui saute dessus d'ici la fin de la saison. J'attends toujours mon moment d'action à la Jack Bauer, prise d'otages à la CTU, ce serait sympa mais bon, pas très intéressant, où alors prendre en otage Grand Central Station, la gare de NY. Pour une fois je serais intéressé plutôt que ces histoires à coucher dehors. Voilà, j'ai donc fini mon coup de gueule saisonnier sur 24 cette fois ci.

Note : 7/10. En bref, un épisode qui a le mérite seul d'être dans la lignée des autres.

Commenter cet article