Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 24 : Live Another Day. Saison 9. Episode 7.

10 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-10-12h20m36s158.jpg

 

24 : Live Another Day // Saison 9. Episode 7. 5:00 PM - 6:00 PM.


Voilà un épisode qui ne laisse pas indifférent. En effet, on se rend bien compte que 24 est en train d’accélérer les choses dans ce nouvel épisode et ce n’est pas une sinécure. Pour le téléspectateur en tout cas tout ça est assez jouissif, permettant aussi de démontrer à quel point Margot est cinglée et qu’elle est capable de tout. A l’issue de l’épisode précédent, sa fille qui venait tout juste de la trahir s’était faite reverser par un bus. J’ai cru qu’elle était morte mais l’on m’a spoilé la semaine dernière la suite donc forcément, à cause de cette personne je n’ai pas eu la surprise de la savoir encore en vie. L’idée n’est pas mal exploitée surtout que cela va emmener Jack à tenter de la sauver des griffes de sa mère. Cette dernière ne pense qu’à une chose, éliminer sa fille afin que celle-ci ne puisse pas parler et donc indiquer aux autorités où elle se situe. Si elle était suffisamment maligne, elle changerait de port d’attache tout simplement sans avoir besoin de tuer sa propre fille. Mais Margot est sans pitié. Les explosions multiples dans l’épisode font des ravages. Londres est en train de tomber petit à petit en ruine à cause de Margot et tout cela rend forcément le tout encore plus intriguant mais aussi efficace. Comment voulez-vous croire que Margot est une terroriste sans pitié si elle ne le démontre pas.

Cet épisode est donc fait pour ça et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne à merveille. On est donc plongé dans un épisode où l’action se veut omniprésente et permet au téléspectateur de ne pas chercher midi à quatorze heure. Par ailleurs, maintenant que Kate est dans l’équipe de Jack et que ce dernier a l’entier soutien du Président Heller, il peut plus ou moins faire ce qu’elle veut. Mais le danger n’est pas seulement du point de vue de Margot. On a pu voir que Steve Navarro n’était pas du tout celui qu’il disait être. C’est en fait une taupe qui travaille dans l’ombre pour un employeur que l’on ne connait pas encore mais qui a forcément à voir avec les attentats sinon ce ne serait pas drôle. Ensuite il y a Mark qui commence lui aussi à faire des petites manigances de son côté afin de mettre le bazar un peu dans tous les sens autour du Président Heller. J’aime beaucoup ce que tente 24 du point de vue de Mark. C’est enfin la récompense que le téléspectateur pouvait attendre. Il sait pertinemment que Mark est nocif dans cette histoire, notamment à cause de sa jalousie envers Jack qui l’aveugle. Et puis il y a la santé de Heller qui est remise en cause par tout le monde et notamment le premier ministre britannique.
vlcsnap-2014-06-10-12h16m55s249.jpgWilliam Devane n’a vraiment pas changé depuis sa dernière apparition dans 24. C’est toujours le même personnage, le même rôle, etc. Tout est fait pour que l’on n’ait donc pas l’impression de changer complètement de série. Même à Londres, 24 garde ses principes et l’authenticité de ses personnages. De son côté, Chloe doit maintenant gribouiller sur son ordinateur depuis un café. Encore une belle manière de faire évoluer l’histoire de façon efficace. Finalement, ce nouvel épisode de 24 ne raconte pas grand chose au fond mais la forme est si bien travaillée et élégante que le fond coule de source. La série n’a pas besoin de se noyer dans des dialogues sans fin et se permet donc de nous amuser sans problème. L’action omniprésente fait forcément son effet et laisse le téléspectateur accroché à son fauteuil. A tout moment, la série peut réellement entrer dans une mécanique beaucoup plus huilée dans ce sens là. Ce n’est pas une mauvaise idée, bien au contraire, c’est même une excellente chose car après tout, 24 ce n’est pas qu’une série d’espionnage avec des terroristes qui préparent un coup c’est aussi une série d’action qui met en scène son héros. On ne compte donc déjà plus le nombre de Dammit que Jack Bauer va prononcer dans cet épisode.

Note : 9/10. En bref, un épisode rondement bien mené.

Commenter cet article