Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : 24. Saison 8. Episode 19.

4 Mai 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

 

vlcsnap-11611622

 

24 // Saison 8. Episode 19. Day 8 -.

 

Encore un épisode qui m'a bluffé de 24. Alors que le début de la saison était quand même quelque peu décevant, c'est désormais sur les chapeaux de roues que 24 redémarre. Même si depuis la fin de l'épisode 18 et la mort de notre très regrettée.

Tout d'abord Charles Logan, c'est certainement le personnage central de l'épisode et il est tout simplement magistral. C'est plutôt pas mal quand je sais que pour moi il a fait partie de la pire saison de la série : la saison 6, une vraie saison horrible. Il manipule la présidente comme de rien et tout est gérer avec délectance et perfectude. J'adore. Ce personnage commence vraiment à devenir intéressant et pouf, fin de l'épisode, il faudra attendre le prochain, ahaha, c'est limite ça que je vis à chaque épisode de la série. Logan est certainement la meilleure nouvelle du monde et tout est gérer parfaitement, j'aime 24. D'un autre côté, la présidente je l'aime bien même si son personnage est quand même décevant cette saison. En acceptant de cacher la vérité sur les russes, puis d'accepter de tout révéler, puis non, puis oui, puis la démission de son assistant (j'adorais la complicité qu'ils avaient tous les deux mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin et maintenant elle a Logan). C'était du vrai bon 24.

Ensuite, Jack. A la fin de l'épisode 18 j'ai vraiment cru que c'était fini, qu'on allait le tuer notre Jack Bauer international. Et non ! Ouf ! Bien sûr, je rigolais, comment poursuivre une série en tuant son héros en cours de route, c'est bête non ? En tout cas, Jack met du rythme à l'épisode et c'est pas pour me déplaire. Jouant à feu et à sang à n'importe quoi, allant dans tous les sens, tentant de retrouver les meurtriers de sa bien aimée. Trop sweet ! J'adore. De plus, quand Cole est mêlé à l'histoire, le duo de choc qui va tenter de remettre en place la série ou bien encore Dana Walsh qui se retrouve emmenée dans un lieu bizarre, une compagnie privée (ca me fait d'ailleurs beaucoup pensée à la saison dernière cette histoire avec la société privée et Jon Voight ou encore Rory Cochrane). Merci 24.

Enfin, Chloé. Le personnage est bien finalement en chef de la CTU. En effet, elle est la typique chef surmené qui montre qu'elle sue comme les autres et pas comme Hastings qui brassait de l'air plutôt qu'autre chose, on ne le voyait presque jamais bougé. Ca en devenait navrant. En tout cas, Chloé devient l'ennemie numéro 1 de Jack désormais aussi bien en lui racontant des salades que Jack décode tout de suite car il connaît Chloé, ... c'était du grand 24.

 

Note : 10/10. En bref, 24 ne rate rien encore une fois.

Commenter cet article