Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : A Gifted Man. Saison 1. Pilot.

24 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-09-24-16h56m24s89.png

 

A Gifted Man // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je suis le premier surpris de la potentielle sympathie de A Gifted Man. Ce premier épisode n'est pas le meilleur pilote que j'ai vu voir mais il a ses propres qualités. Le pitch de la série m'intéressait pas vraiment, mais j'étais quand même curieux de voir ce que tout ce cast pouvait faire dans une seule et même série. Notamment Patrick Wilson en neurochirurgien. Ce qui m'a frappé avec ce premier épisode c'est que l'univers de cet hôpital est un peu trop convenu et light. J'ai eu l'impression de revenir dans le pilote d'une autre série de CBS (qui n'avait pas passée la première saison) alias Three Rivers. C'est sûr que ici c'est d'un niveau supérieur mais je n'arrive pas à comprendre cette volonté incessante de vouloir donner tous les moyens de la terre à des médecins alors qu'on peut très bien faire des trucs dans une jungle (Off the Map l'a prouvée l'an dernier, même si c'était pas réussi du tout). Derrière un sujet bancal, rappelant une autre série de CBS : Ghost Whisperer, finalement le truc arrive à fonctionner sans trop de difficulté, mais j'ai bien peur que les remaniements de la série tuent cette histoire dans l'oeuf.

Un chirurgien reconnu voit son univers basculer lorsque son ex-femme meurt et lui donne des leçons de vie, de là-haut...
vlcsnap-2011-09-24-16h56m10s203Le personnage de Patrick Wilson, alias Michael Holt est charismatique, charmant, et va même aider des enfants (cette histoire était d'ailleurs ridicule tellement peu plausiblement instaurée dans les actes de l'histoire du pilote). Il a aussi un problème : il voit le fantôme de son ex femme. Cette histoire est très touchante au début de l'épisode, rappelant tous ces films indépendants que Sarah Michelle Gellar a pu faire. C'est pas forcément mieux sur le petit écran mais c'est cette même ambiance. Et j'en ai marre de cité Sarah Michelle Gellar de partout, elle aurait du resté au cinéma cette actrice. Bref, le développement se fait avec hâte, on prend le temps de poser les bases de l'intrigue. Je trouve que justement, A Gifted Man parvient à intégrer un univers fantastique à une série qui n'avait rien pour l'être au départ. Mon seul problème va avec tous ces cas médicaux qui s'entrecroisent, ça pollue un peu l'intrigue du personnage.

Mais Rita (Margo Martindale) est là pour régler les diverses problèmes et pour apporter un peu de stabilité au monde de Michael. J'espère qu'elle restera longtemps dans cette série (car elle joue aussi dans Justified) car en plus d'être une excellente actrice (maintenant détentrice d'un Emmy depuis quelques jours), elle insuffle quelque chose de moins cadré à la série, qui permet de sortir de ce côté ligne horizontales et verticales qui me donnent le tournis. J'ai eu du mal avec les quelques images en flash blanc. C'était pas très utile, ça déshumanise à la fois le personnage de la femme de Michael mais aussi l'histoire que l'on veut nous raconter. Enfin, pas la peine de revenir sur le personnage de Julie Benz, no comment. Je comprends que sa présence va être réduite, c'est nul. Au final, A Gifted Man a du potentiel pour devenir une série médicale intéressante, j'attends de voir la suite pour juger.

Note : 5/10. En bref, un pilote très convenu, balayé et austère avec un goût de sympathie grâce aux personnages. Parfois un peu trop alambiqué et dialogué, l'ensemble reste cohérent mais le rythme manque.

Commenter cet article