Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : A Young Doctor's Notebook. Saison 2. BILAN (UK).

23 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

A-Young-Doctors-Notebook-S02-02-16x9-1.jpg

 

A Young Doctor’s Notebook // Saison 2. 4 épisodes.
BILAN


Après une première saison des plus décevantes, je dois avouer que je n’attendais rien du tout de la part de A Young Doctor’s Notebook dans sa seconde livraison. Je peux comprendre que Sky Arts ait voulu commander une seconde saison de sa petite comédie dans le sens où attirer deux acteurs comme Jon Hamm et Daniel Radcliffe dans une série (autre que la sienne pour l’un, et autre que le cinéma pour l’autre) ne doit pas être la chose la plus facile qu’il soit. Globalement, je reste plus ou moins sur ma déception de la première saison. A Young Doctor’s Notebook ne va pas suffisamment loin et ne cherche pas vraiment à créer de réflexion entre notre jeune docteur et sa conscience. L’idée de base est intéressante mais traitée au hachoir comme durant la première saison. Il y a des thématiques qui sont plutôt bien trouvées (la dépendance, l’amour, le sexe, la médecine de l’époque) mais tout n’arrive jamais à éclore comme cela devrait être le cas. Je pense que cette série se repose beaucoup trop sur son casting. Il faut dire qu’il y a de jolis noms mais les noms ne font pas tout. Cette année on en a bien eu la démonstration avec tout un tas de séries qui s’appuyant sur des stars avant de s’appuyer sur un quelconque scénario.

A Young Doctor’s Notebook est une série basée sur les petites histoires de Milkhail Bulgakov (pour ceux qui avaient oublié) et je dois avouer que j’aurais bien aimé que transparaisse un peu plus les mémoires de ce docteur pas comme les autres. Daniel Radcliffe est toujours aussi sympathique mais sa sympathie ne fait pas tout. Et encore moins le scénario. Son histoire finie donc par devenir particulièrement répétitive et pas toujours passionnante. Les personnages ne savent pas non plus sur quel pied danser. On a l’impression qu’il y a un mélange entre l’aspect cartoonesque de la série et le côté égoïste de chacun. C’est très mal agencé. Le côté cartoonesque est assez voulu depuis le début de la série. Il y a des scènes qui sont surréalistes et cela va de pair avec l’addiction de notre Young Doctor. Au fond c’est ce qu’il fallait pour que l’on ait envie de passer du temps avec un accro. Il y a déjà eu des séries sur des accros à diverses choses et notamment à la drogue sauf que A Young Doctor’s Notebook ne fait pas cela aussi bien. Que cela soit du point de vue de l’humour (House étant à mes yeux un grand modèle) que du point de vue du drama.
A_Young_Doctor_s_N_2741948b.jpgJe pense d’ailleurs que les scénaristes de A Young Doctor’s Notebook auraient pu s’inspirer un peu plus de House. Non pas du point de vue médical mais plutôt du héros. Sans pour autant avoir besoin de rendre le héros antipathique, on a l’impression que Daniel Radcliffe se retrouve avec un personnage plat, sans véritable envergure. Sa conscience, toujours incarnée par Jon Hamm est sensée être là pour apporter un peu de matière sauf que ce n’est pas totalement le cas. La série fait donc le boulot à moitié et ne va pas suffisamment loin dans la réflexion. Ce n’est que mon humble avis mais A Young Doctor’s Notebook continue donc sur sa lancée de la déception. Certes, 4 épisodes c’est très court et cela ne permet pas de s’attarder trop longtemps mais justement, en sachant qu’ils sont en saison 2 et qu’ils peuvent donc se permettre plus de choses (s’appuyant ainsi sur le succès de la première saison), il n’y avait pas besoin de faire pareil que sur la première saison. A Young Doctor’s Notebook est donc bâclée dans tous les coins, histoire de torcher son histoire le plus rapidement possible.

Du coup, comme à la première saison, on peut ici faire le reproche d’une série qui ne sait jamais sur quel pied danser. Elle ne sait pas si elle veut être une série dramatique ou une série comique. Il n’y a jamais de juste milieu qui permette de réellement comprendre le but de A Young Doctor’s Notebook. Je pense que je me suis également rendu compte d’une chose à la fin de la seconde saison c’est que les mémoires de notre docteur dont tout cela est tiré doivent être tellement folles que j’ai l’impression que tout cela n’est pas facilement adaptable. Cela ne veut pas dire que j’ai envie d’être indulgent, surtout quand la série est déjà en seconde saison et qu’elle se moque encore de ses téléspectateurs. Car ce n’est pas qu’une question d’adaptation des troubles de chacun, c’est aussi des histoires de chacun des épisodes. Il y a également une mise en scène vert-de-gris dont je ne suis pas un grand fan et qui ne me laisse pas d’autre chose que de me donner envie de zapper. Il y aura probablement une saison 3 de A Young Doctor’s Notebook, je ne vois pas comment cela ne pourrait pas voir le jour, mais je pense que ce coup-ci ce sera sans moi…

Note : 4/10. En bref, toujours les mêmes reproches que la première saison. Dommage.

Commenter cet article