Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ainsi Soient-Ils. Saison 1. Episodes 5 et 6.

28 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-28-13h59m16s42.png

 

Ainsi Soient-Ils // Saison 1. Episodes 5 et 6. Cinq / Six.


Ainsi Soient-Ils exploite petit à petit tous les archétypes de la religion. Cela va passer au travers de divers personnages mais je trouve ça particulièrement intéressant. Dans ces deux épisodes beaucoup plus riches que les deux précédents il se passe pas mal de choses que j'ai trouvé passionnantes. D'un côté le Père Fromenger qui se retrouve plongé au beau milieu d'un détournement d'argent. J'ai trouvé ça intéressant dans le sens où c'est monnaie courante que l'on parle de détournement d'argent au sein de l'Eglise. Du coup, alors que le Père Fromenger a une image d'homme fidèle et surtout de quelqu'un de droit, on découvre ici un autre visage du personnage. C'était donc d'autant plus intéressant que Ainsi Soient-Ils a trouvé le moyen de déconstruire Fromenger sans crier gare. Jean Luc Bideau, tapis dans l'ombre durant ces deux épisodes se retrouve confronté à ce qu'il a fait à la fin du sixième épisode. Cela lance le dernier quart de cette saison qui devrait réserver quelques surprises à mon avis, et pas des moindres.

J'ai hâte de voir ce qu'il va se passer dans le prochain épisode alors que Fromenger est attendu à Rome. Car mine de rien, dans ces deux épisodes, il s'en passe des choses dans les coulisses de l'église. Et je trouve ça particulièrement bien intégré à la série. Alors qu'au départ c'était très minime, peut être pour rester cloitrer avec les séminaristes, Ainsi Soient-Ils a petit à petit pris les devant en apportant quelque chose de différent à ses personnages. Un choix judicieux quand on voit le résultat. J'aime beaucoup ces discussions entre évêques et personnes de la haute société de l'Eglise. Pendant ce temps, Ainsi Soient-Ils parle d'un autre sujet qui anime très souvent l'Eglise : l'homosexualité. Je ne m'attendais pas du tout à ce que Guillaume soit gay, et de même qu'il ait une relation avec Emmanuel. C'est pourtant très intéressant et fait avec beaucoup de simplicité. Il y a d'un côté Guillaume qui aimerait bien avoir une relation plus durable avec Emmanuel mais ce dernier qui ne semble pas partager les mêmes sentiments (jusqu'à finalement faire le pas).
vlcsnap-2012-10-28-12h41m34s3.pngSurtout que Guillaume a toujours des problèmes dans sa famille alors qu'il reçoit la visite de sa mère qui ne semble pas vraiment très aimante. Dans un registre différent, Yann se questionne sur son engagement. Alors qu'il passe de bons moments avec Camille (j'ai beaucoup aimé cette reprise d'un gospel tout en douceur c'était joli), il va faire l'impensable : coucher avec elle. Sauf que Yann se pose des questions désormais puisqu'il a fait voeux de chasteté et il ne l'a pas respecté. Je pense que l'on en saura un peu plus dans les prochains épisodes mais le fait que Yann n'ait finalement pas ressenti l'appel de Dieu mais plutôt l'appel du sexe alors qu'il était plus jeune pose une question de foi très intéressante. Elle casse complètement ce que l'on pouvait penser de lui au premier abord. Ainsi Soient-Ils ne remet pas vraiment en cause la foi du jeune homme finalement, mais plutôt la promesse qu'il a fait. Je peux comprendre que l'Eglise n'aime pas trop la série même s'il n'y a aucune critique virulente envers ses institutions (sauf peut être le côté manipulateur mais cela arrive de partout).

Dans le sixième épisode, à la suite d'un drame familial, Raphael va se consacrer à ses proches et commencer à délaisser ses amis. Surtout quand ils sont en plein doute sur leur engagement envers les sans abri. Raphael parvient dans cet épisode à imposer quelque chose de différent. Surtout quand Raphael était arrêté avec José dans l'épisode précédent par la police alors qu'ils s'opposaient au contrôle d'identité d'un de leurs protégés. Même si ce ne sont pas forcément des méthodes de l'Eglise, force est de constaté qu'ils ont foi ce qu'ils font. Finalement, ces deux épisodes étaient bien plus riches que les deux précédents et surtout beaucoup plus intéressants surtout du point de vue de Yann. Son histoire est pour le moment celle qui me plait le plus dans la série, accessoirement avec celle de Raphael qui parvient à atteindre quelque chose de plus bon dans le sixième épisode. Reste à voir comment les deux derniers épisodes de la saison sauront faire évoluer le tout.

Note : 8/10 et 8/10. En bref, deux solides épisodes prouvant encore une fois toute la solidité du propos et surtout de ses personnages.

Commenter cet article