Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Akta Manniskor - Real Humans. Saison 2. Episode 1.

8 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-07-19h54m52s222.jpg

 

Akta Manniskor - Real Humans // Saison 2. Episode 1. Episod En.


La première saison diffusée avec succès sur Arte et alors que la saison 3 est déjà en cours d’écriture par le créateur de la série, j’étais impatient de découvrir la suite de cette petite pépite. En effet, presque deux ans après la première saison, il était temps que l’on découvre la suite des aventures des Hubbots et des humains (notamment certains dans leur guerre contre les Hubbots). Ce premier épisode donne déjà un aperçu de ce à quoi la série nous prépare par la suite, notamment du point de vue de ce virus qui infecte les Hubbots et qui les rends complètement dingue. Alors je vous rassure, ce n’est pas un remake de la saison 4 de The Walking Dead et de sa grippe incurable. Ici c’est totalement différent et très technologique. En tout cas la série s’attarde aussi bien sur les conséquences sur la société (notamment au travers de la perception des médias et le comportement des gens vis-à-vis de ce virus) et puis sur la dangerosité encore une fois de ces appareils créés par l’homme qui pourrait mine de rien se rebeller avec une simple erreur de code. J’aime bien le fait que le créateur de la série choisisse de nous questionner.

Ainsi, Akta Manniskor n’est pas qu’une série sur des robots c’est aussi une série avec un aspect très philosophique sur la création de ces machines. On est donc très loin de la série procédurale de FOX en cette rentrée (Almost Human). De toute façon, la première saison avait déjà permis à de voir que la série maîtrise parfaitement son sujet et j’avais bien envie d’en voir beaucoup plus. Surtout que le potentiel de l’histoire d’Akta Manniskor est finalement presque infini. Il y a tellement de choses à raconter autour des robots et pas seulement que des histoires de soulèvement. Certes la série nous impose une jolie réflexion sur la place des robots dans la société mais il y a aussi bien plus, notamment sur leur dangerosité et le fait que tout ce que l’homme créé n’est pas forcément contrôlable. Cet épisode cherche aussi à installer un nouveau climat. On est très loin des débuts de la série. Je me souviens de l’univers très coloré et pâle des premiers épisodes puis le tout avait évolué dans quelque chose de différent, de presque imperceptible. En tout cas, cela fonctionnait à merveille. Et le côté sombre est donc resté.
vlcsnap-2013-12-07-20h00m32s39.jpgCela ne veut pas pour autant dire que l’épisode n’est pas coloré. Il y a une accentuation des tons (notamment bleus) qui fait que l’on a quelque chose de très original et très esthétique. C’était important d’avoir la même esthétique pour cette saison même si l’ambiance n’est pas la même. Une ambiance qui est donc bien plus réfléchie et de ce façon à ce que l’on passe un agréable moment bien évidemment. La série reprend donc l’histoire des enfants de David que l’on avait déjà pu suivre durant la première fois. Cette année Bea semble avoir une place beaucoup plus importante. J’ai beaucoup aimé le moment où elle se réveiller au milieu de l’épisode. C’était tout de même assez jouissif de la voir reprendre du poil de la bête. Mais c’est son rapprochement avec Anita/Mimi qui me fait presque peur. Je dois avouer que je ne sais pas trop où cette intrigue va nous emmener mais j’ai déjà hâte de le découvrir. Surtout que les enfants de David est une très bonne histoire qui permet aussi de parler de la place des droits et des libertés des Hubots alors que ceux-ci sont capables de vivre d’eux-même finalement.

Pendant ce temps nous suivons les aventures de la famille Engman. Cette dernière a tout un tas de problèmes mais ce n’est pas nécessairement sur les Hubots. Malgré tout, j’aime bien la place des enfants dans tout ça. Surtout que cela permet aussi de se libérer un peu des parents. Les parents ont été trop là durant la première saison. Du coup, se concentrer surtout sur Tobias qui n’avait pas vraiment eu de place l’an dernier (si ce n’est avec Mimi/Anita) et son obsession pour les Hubots me plait. L’intrigue se profile pour le moment assez bien mais il est difficile de voir où Akta Manniskor veut réellement nous emmener étant donné que ce premier épisode ne fait pour le moment que de la remise en situation (afin de ne pas trop être déboussolé quand l’on n’a pas vu un seul épisode de la série depuis tant de temps) et de la mise en place pour la suite. Mais le tout est si bien écrit, si bien interprété et si soigné visuellement que j’ai déjà envie d’engloutir la suite. Malheureusement, je ne suis pas encore trilingue donc difficile pour moi d’être rapidement à jour sur Akta Manniskor (et encore, je n’ai qu’à attendre des sous-titres anglais).

Note : 8.5/10. En bref, solide retour pour les Hubots. Toujours sombre et pleine de questions la série joue avec nous à merveille.

Commenter cet article