Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Akta Manniskor. Saison 1. Episode 10. Avsnitt Tio.

25 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-25-23h10m33s188.png

 

Akta Manniskor // Saison 1. Episode 10. Avsnitt Tio.
SEASON FINALE


Si je m'attendais à ça, être déçu… Non. Mais alors vraiment pas. Et je pense qu'il n'y a rien de pire que la déception que l'on avait pas du tout vu venir. Après des débuts impressionnants, petit à petit Akta Manniskor avait réussi à trouver un rythme de croisière sympathique même si sur les deux épisodes précédents on était un cran en dessous de ce que les épisodes encore avant pouvaient proposer. Je regrette presque tout ce qu'ils ont faire dans cet épisode. Et pourtant, j'adore les personnages et la série en elle même mais la tournure des évènements n'était pas comment je l'aurais aimé. Notamment la mort de Hans. Le soucis avec ce personnage c'est que l'on ne l'a pas vu depuis au moins deux épisodes et que l'on ne sait plus vraiment où il en est. Et le retour d'Odi dans cet épisode était également très mal amené. On sent que tout est pas naturel (notamment les retrouvailles entre Odi et Gordon). Je m'attendais à être surpris, ému même sauf que la scène de la mort et du côté froid de Odi qui ne sait pas comment réagir n'a eu aucun impact sur moi. Peut être que cela vient du fait que Odi est devenu un esclave sexuel mais je ne pense pas.

Quant à Inger elle tente toujours d'aider Leo mais c'est une impasse. Ce dernier se retrouve libéré avec l'aide de Mimi évidemment. Sauf que Mimi ne pourra pas sauver Leo qui va mourir des mains de l'impitoyable Bea. Cette dernière a pris du galon entre l'épisode précédent et celui ci. Ce n'est pas vraiment ce que j'attendais de ce personnage. On a l'impression que le scénario est juste là pour nous offrir le divertissement dont on a envie pour le personnage, mais c'est tellement gratuit et pas très bien amené qu'on se sent presque violé. Elle avait tué Niska dans l'épisode précédent, et le potentiel était là pour développer un peu plus le personnage mais non, Bea n'en fait qu'à sa tête. Je suis d'accord qu'elle doit être froide mais je suis déçu de son développement. J'aurais largement préféré qu'elle reste tout en simplicité, car elle posait les bonnes questions au début quand j'avais cru qu'elle était amoureuse de Roger. Elle posait la question du hubot qui pouvait être contre les hubots. Ce fût potentiellement intéressant et même Bea était sympathique par la suite, mais là… ce n'est pas du tout ce que j'attendais de la série.
vlcsnap-2012-03-25-23h01m18s17.pngPendant ce temps, Leo et Mimi partagent des moment d'émotion et tout de suite la série gagne en intérêt. Cette scène d'adieu était particulièrement déchirante même si l'on sait que l'on va retrouver Leo plus tard (tout simplement parce qu'il existe une version clonée de lui, merci son père et ses travaux, de même que pour Niska finalement, car le concède l'une des dernières scènes de l'épisode). Reste cette envie de voir Roger dégommer du hubot. On sera à moitié servi. L'épisode ne laisse pas suffisamment de temps à Roger pour exploiter avec son fils Kevin ce filon là puisque l'on reste uniquement au sein de sa propre maison (alors que le potentiel était là de faire différemment et de se la jouer presque Shaun of the Dead finalement). Je pense que j'aurais préféré une série qui reste humble comme celle que j'avais découverte jusque là. Les choix et les twists choisis sont pas du tout ce que j'aurais aimé. Je suis déçu, surtout que l'épisode m'a presque ennuyé tellement j'étais déçu. J'espère que la série sera renouvelée pour une seconde saison afin de développer le cliffangher curieusement bon.

Note : 4.5/10. En bref, un dernier épisode de saison décevant, bâclant ici et là tout le travail fait depuis le début de la saison. Certains bons éléments permettent malgré tout de ne pas faire trop plonger la série.

Commenter cet article

Marie 03/04/2012 13:58


Autant pour moi pour les commentaires, en fait j'avais dû le faire sur un site qui avait absorbé ton contenu (parce que je commentais bien cet article), et il ne s'était pas affiché.


Après, peut être tu n'es pas au courant, mais c'est un seul mec tout seul qui a écrit toute la série, les 10 épisodes, sans l'aide de personne, donc effecivement l'épisode 10 n'a pas la force et
le souffle d'une fin de saison de Joss Whedon, mais tous les ingrédients sont là pour avoir une excellente saison 2 !


Au niveau des hubots libérés, y'a deux concepts qui s'en sont dégagés, pas totalemen dévelopés cette saison mais qui devrait logiquement être le fond de la saison 2 (si elle est produite) : le
coté Niska qui voulait libérer les hubots pour dominer les humains, et le coté Béa qui souhaite que les hubots soient égaux aux humains, ou restent des hubots non libérés si ça n'est pas
possible. (Un truc dans le genre, parce que comme je le disais ça n'a jamais été très explicite).


Donc oui c'est normal que Béa tue Niska et qu'elle s'approprie le code de Léo.


Anita/mimi décide de retourner dans la famille d'Inger parce que justement elle a trouvé des gens biens. (Bon sur ce coup là je suis un peu étonnée que Mimi soit aussi peu intéressée par une
vraie liberté), et bizarrement le fils de la famille hérite du premier code que Béa avait donné à un policier.


 


Pour moi le final est très bon, dans la même lignée que les 9 précédents épisodes.


La série parle de comment considérer son hubot, est-ce une personne ou un objet, et la mort de lennart nous montre les limites du hubot.


Les choix personnels des hubots libérés nous promètent une grande saison 2 : Mimi, Béa, celle qui a fui la bande, s'est retrouvée avec Odi et a piqué l'argent de la caisse, le hubot religieux qui
va forcément réapparaitre...


Mon avis c'est que justement on a évité une fin à la shaun of the dead, parce que justement le scénariste est dans une écriture réaliste.

delromainzika 03/04/2012 12:28


Ah non, je supprime rien :) Je ne supprime même pas les sites de prozac qui font leur pub en commentaires ^^.


 


Pour Hans c'est juste un mélange des prénoms. Je me servais de la page IMDB de la série pour retrouver les prénoms. J'ai du mélanger. Tout comme avec Mini c'est pareil.


 


Et j'ai trouvé cet épisode mauvais car il lorgne beaucoup trop sur l'action facile et non plus la vraie réflexion sur la cohabitation hubot / humain qui était évoquée dans la série depuis le
début. Sans parler du personnage de Bea qui à mes yeux a été complètement massacrée par le scénario.


 


Je sais bien que Odi est un hubot et qu'il n'a pas de sentiments mais ce que je veux dire c'est que (et avec le recul d'avoir vu l'épisode il y a un bon bout de temps maintenant) c'est assez mal
foutu. On fait revenir Odi comme ça. Je pense que la série aurait été bien plus touchante si justement, Lennart avait réclamé Odi avant de mourir et qu'il n'avait jamais pu venir et serait mort
au fond sans son seul "ami".


 


Bien plus que l'épisode ce sont les choix scénaristes que je critique. J'ai adoré les 9 premiers épisodes, car ils avaient une certaine saveur, qui est totalement perdue dans cet épisode. Mais
encore une fois, chaque série est manière de perception, et les avis diverge forcément d'une personne à une autre.


 


Et en aucun cas je supprime des commentaires :) Les commentaires sont un lieu de discussion pour les avis aussi bien divergeant qu'identique :)

Marie 03/04/2012 11:57


Je recommence mon commentaire, le premier ne semble pas être passé, et ça m'étonnerai que tu supprimes les commentaires qui ne vont pas tout à fait dans ton sens.


Donc je disais : Tu confonds beaucoup de chose dans cette série, sans doute trop de chose pour me faire penser que tu as bien regardé ce dernier épisode. On dirait que tu l'as maté en diagonale.


1. Hans ne meurt pas du tout. Lennart meurt.


2. Le retour d'Odi est très bien amené. (il n'y a eu aucune retrouvailles entre Odi et Gordon, Gordon étant le hubot mystique).


3. Odi est un hubot. La scène de la mort de Lennart est très bien écrite et remarquablement bien jouée, parce qu'elle montre justement qu'un hubot, non trafiqué et non libéré, reste un robot :
pas de sentiment possible, pas de compréhension possible d'évènement si on ne les lui a pas implantés dans les logiciels. Aucun rapport avec son utilisation en tant que robot sexuel.


4. Mimi n'a pas aidé léo à s'enfuir, c'est le docteur qui l'a aidé.


Et plein d'autres choses que je pourrai évoquer si je m'apperçois que mon commentaire n'est pas supprimé.


 

SamyXXY 31/03/2012 23:22


J'ai regardé les trois derniers épisodes d'une traite, (après avoir lu que la conclusion t'avait décu enfin bon je sais pas si ça y a fait dans ce chois mais passons); et j'avais vraiment trouvé
les cliffhangers des dernier épisodes réussis (le meurtre derrière les draps était pas génial mais esthétiquement ils ont du être content), mais de même je suis décu par la conclusion, je n'ai
toujours pas compris qu'elles sont les intentions de Bea (en a t-elle ou bugge-t-elle coups sur coups ?)... Je trouve regrettable que les questionnement autour de la présences des hubots et de
leur rôles si bien amené au cours des épisodes ne trouve pas d'expansion, et laisse la place à de l'action finalement un peu indispensable. J'espère qu'une deuxième saison se fera mais avec moins
d'épisode, voir avec un cast remanié pour varier le propos et continuer à ouvrir le questionnement (général) plus que la mythologie (particulière).