Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Akta Manniskor. Saison 1. Episode 2. Avsnitt Två

14 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-14-23h15m06s60.png

 

Akta Manniskor // Saison 1. Episode 2. Avsnitt Två.


Après un pilote des plus convainquant, ce nouvel épisode de Akta Manniskor apparaît clairement comme un très sympathique épisode pour poursuivre les aventures de la série et épaissir quelque peu le mystère. Cette série me fascine effectivement. Tous les personnages, et je parle des robots, font vraiment peur. On ne se sent en sécurité nul part. Personnellement, maintenant que j'ai vu deux épisodes de cette série, plus jamais ne pourrais m'approcher d'un robot de ce genre si jamais cela devait arriver un jour. J'ai pour le moment une vraie trouille. Car oui, Akta Manniskor c'est aussi une série d'horreur finalement non ? Parmi les robots on a Leo, le personnage vagabond à la recherche de cette jeune femme (robot elle aussi). Andreas Wilson, l'acteur qui incarne ce personnage est très fort. Même si on le voit très peu dans l'épisode, finalement ses scènes sont suffisantes. On découvre grâce à lui notamment le paradis du sexe avec des robots, mais également qu'il fait parti de cette race, mais il semble être mi-humain / mi-robot. Sûrement qu'il a eu un problème quelconque par le passé qui l'a obligé a prendre cette apparence. Mais pourquoi ? Telle est la question. Car la série pose aussi des questions en plus d'apporter des réponses sur son origine. Aussi fascinante soit-elle.

Akta Manniskor c'est aussi la vie de ce fameux groupe de robots qui tente de trouver un moyen de se recharger alors que la police est à la recherche des meurtriers du pauvre homme que l'on avait vu dans le pilote (et qui se retrouvait tué au début de l'épisode). Ce groupe est d'autant plus bizarre et fait assez peur. Notamment la scène où la leader du groupe se retrouve à tuer un chien et l'on suppose également cette bonne femme qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Je parle évidemment de la chapelle à la fin de l'épisode. On fait un petit parallèle avec la religion, où l'on découvre en quelque sorte Jesus et son regard. Je pense que c'est de lui qui va naître la discorde dans le groupe, sentant que finalement les humains ne sont pas là pour leur faire du mal mais qu'ils les ont créé pour les aider dans les tâches de tous les jours. Bref, je vois bien la petite histoire venir de cette façon. Pour le moment c'est curieux, pas passionnant. C'est aussi violent. J'attends de voir ce que la suite va donner avec beaucoup d'impatience car le potentiel est clairement là. J'aime également beaucoup l'histoire très claustrophobe où la vieille mégère de robot découvre que son petit protégé lui fait des infidélités avec un autre robot.
vlcsnap-2012-02-14-23h47m14s163.pngCe que j'aime bien dans cette histoire c'est qu'elle peut clairement faire peur et rendre fou. On à l'impression d'avoir une version grand mère de Chucky, ou alors que Chucky se serait accouplé avec Mme Doubtfire. Oui, un sacré mélange mais plutôt réaliste. Dans une autre famille dont j'ai oublié le nom des personnages, la robot cache plusieurs choses, et notamment des histoires autour de la jeune fille. C'était plutôt bien mené par l'épisode et surtout amené par le scénario. Ce dernier est clairement très bien écrit, hyper soigné. Il n'y a rien qui ne soit pas intéressant dans cette série et elle se tient aussi passé le pilote. Akta Manniskor est une découverte à faire d'urgence. Même si c'est suédois (je comprends la barrière de la langue, il existe des sous titres anglais de la série). Ca avance rapidement et très bien, les intrigues familiales et les questionnements sur l'utilité de ces machines (on nous parle également du fait que certains échanges entre eux par mail). C'est quand même fou que des robots puissent avoir des interactions comme les humains et je suppose que c'est du moment qu'on a tenté de les traiter comme des humains qu'ils ont voulus se rebeller et eux aussi avoir leur place dans notre société.

Note : 9/10. En bref, un second épisode passionnant et très bien tenu.

Commenter cet article