Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alcatraz. Saison 1. Episode 4. Cal Sweeney.

31 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-31-18h30m27s101.png

 

Alcatraz // Saison 1. Episode 4. Cal Sweeney.


Après nous avoir donner trois bons épisodes, Alcatraz reste sur sa lancée de l'épisode indépendant mais avec une bonne petite révélation mythologique à la fin, car il le faut bien. D'ailleurs, si l'on regarde bien c'est le premier épisode à vraiment nous donner quelque chose en terme de révélations depuis l'épisode 2 et le fait que le grand-père de Rebecca n'était rien d'autre qu'un bon prisonnier et non un gardien. D'ailleurs, justement, alors que dans le pilote on nous présente ce fameux bar avec un ancien "ami" du père de Rebecca, cette fois pour le petit déjeuner on va au restaurant thaï d'à côté. Ce qui est normal et surtout très appétissant entre algues marines, boules de riz à je ne sais trop quoi orange (vous l'aurez compris, j'adore la nourriture thaï, chinoise et japonaise mais je n'y connais strictement rien). Mais je ne suis pas là pour épiloguer sur la nourriture sinon on est encore là demain. Donc ce bar à disparu depuis le pilote. Ensuite autre gros soucis, c'est l'île quand même. En effet, la base des opérations est située sur l'île et pour se déplacer on a un férie. Imaginez un peu si il y a un gros méchant qui fait son apparition, ils doivent attendre que la barque arrive ? Ils sont fous. Même pas la production sort l'hélicoptère.

Je rêve de voir Sam Neill descendre de son hélicoptère. Ca pourrait être très fun. Donc le cas de la semaine c'est Cal Sweeney. Je l'aime déjà là. En effet, ce personnage est un braqueur de banques un peu particulier. L'acteur était très sympathique dans son rôle et donne tout le charisme nécessaire pour que l'on se prenne à son jeu. Même si c'est très classique et que cela ne vaut clairement pas un bon épisode de Fringe dans le genre stand-alone, cela reste assez bien travaillé. A la différence de Fringe qui s'attardait surtout sur le cas de la semaine et la vie de ses personnages à ses débuts, Alcatraz nous offre une triple ouverture. La première c'est donc le traitement de la recapture des prisonniers (j'ai d'ailleurs hâte de voir réapparaître les surveillants puisque eux ont sûrement quelque chose à faire dans le futur à mon avis mais est-ce que ce sera quelque chose de criminel ou non ?). La seconde ce sont les flashback qui nous racontent une histoire. Ici c'est celle de Cal Sweeney qui se fait voler sa boîte et qui veut la récupérer sinon il deviendra tout rouge de colère.
vlcsnap-2012-01-31-18h30m11s197.pngL'idée est plutôt bien traitée et surtout, les flashback bien que pas forcément entièrement passionnants offre un plus non négligeable à la série. Il va juste falloir que cela muscle vraiment la mythologie (ce que cela fait mais de façon très fine). Et enfin, le développement de nos jours des personnages et de la mythologie. Le duo Rebecca / Doc est toujours au top de sa forme, et puis Rebecca même si elle n'a pas l'étoffe d'une Olivia Dunham, elle n'en reste pas moins intéressante. Elle est timide je pense plus que c'est pour ça. Elle ne veut pas trop en faire et elle est totalement raison. Par ailleurs, Hauser quant à lui reste assez en retrait dans l'épisode mais ce n'est pas pour rien. Finalement, on voit qu'il ne sait pas grand chose de tout ce qui s'est passé et se passe actuellement. Il tente lui aussi de débusquer quelques réponses. Sans compter sur Lucy et ses expériences. On ne sait pas trop ce que ses théories ont apportées. En tout cas, je ne pense pas que ce soit très innocent tout ça. Au final, cela reste également un très sympathique épisode même si je pense qu'il va falloir que les scénaristes musclent un peu le tout.

Note : 7/10. En bref, épisode très sympathique avec une bonne intrigue et quelques révélations.

Commenter cet article