Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alcatraz. Saison 1. Episode 5. Guy Hastings.

7 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Alcatraz-Guy-Hastings-Episode-5-5-550x380.jpg

 

Alcatraz // Saison 1. Episode 5. Guy Hastings.


Après avoir crié fort la semaine dernière car on n’avait pas vu l’oncle Ray depuis le pilote, ce nouvel épisode nous permet de le retrouver. J’étais content car on nous met un personnage intéressant sous le nez, qui avait caché Rebecca toute sa vie que son grand père était en fait un prisonnier et non pas un gardien à Alcatraz. C’était donc l’occasion de revenir sur son passé, mais aussi sur l’histoire qui va le lier au personnage du jour. Ce fois, ce n’est pas un prisonnier, mais Guy Hastings, un « maton » comme on dit dans le jargon de la célèbre prison qui est à la recherche de Tommy Madsen, le grand père de Rebecca. Vous suivez ? Oui, moi aussi. L’épisode était donc un peu plus intéressant car il touchait une partie de la mythologie de la série. Le grand père de Rebecca en faisant parti, on se pose alors pas mal de questions. Avec succès l’épisode entretient le suspense jusqu’à la dernière seconde. Le cliffangher nous laissait sur les retrouvailles de Tommy et de Ray (ce dernier avait prévenu que Tommy ne devait pas revenir pour le bien de Rebecca).

 

J’aime bien l’idée que Tommy reste dans les parages encore un petit moment. Le personnage a son potentiel, et surtout avec Rebecca pas loin. A un moment ou à un autre elle va être face à lui, et s’offrir à elle trois possibilités que je vois venir comme une grosse maison : le tuer (vraiment ?), le laisser à Hauser (je serais déçu sur le coup) ou l’aider (ah, ce serait excellent). Le plus intriguant avec ce personnage c’est qu’il ne semble pas être revenu comme les autres. Et que Jack Sylvane est le vrai premier revenu. Malgré tout, ce qui me chiffonne avec Alcatraz c’est qu’il y a quelques incohérences dans l’histoire. Et notamment sur le retour de ces fameux prisonniers. On se rend compte qu’ils reviennent tous par l’île et donc… on voit que Hauser et son équipe de forcenés n’a pas vraiment tout fait pour être sûr de les capturer dès qu’ils reviennent ce qui permet de laisser un gros trou d’air dans la série. Le sujet de base étant déjà bancal. La quête de Guy pour Tommy va passer par Ray. Les deux personnages vont nous donner de quoi nous divertir de façon correcte. L’épisode ne perd pas de temps, il faut aller vite et je ne suis pas contre. En effet, l’efficacité de l’action est là. On ne peut pas l’enlevé à Alcatraz.

Alcatraz-Guy-Hastings-Episode-5-7-550x380-copie-1.jpg

Cette même efficacité est à retrouver dans les flashbacks. Ces derniers ne sont pas aussi passionnants que j’aurais voulu mais permettent d’épaissir un peu plus la mythologie de la série et d’en savoir un peu plus sur Tommy, le grand père de Rebecca. Cette dernière manque donc de développement, on ne sait pas grand-chose de sa vie finalement. A l’instar de Hauser. Ce personnage est un mystère. Il ne semble pas trop savoir de chose sur ce qui se passe réellement, mais j’aimerais bien que l’on creuse un peu plus. Je suis certain qu’il y a des choses à dire sur ce personnage. Tout comme cette reconstitution de la prison d’ailleurs.  Pour quelles raisons ? Telle est la question. Alcatraz est toujours aussi mystérieuse tout en développant un peu plus sa mythologie avec quelques carottes pour donner envie au téléspectateur de rester devant son écran. J’aime toujours autant la série, il va falloir qu’ils passent malgré tout à la vitesse supérieur si ils ne veulent pas perdre des téléspectateurs (ou en tout cas, en perdre plus que ce qu’ils ont déjà perdu depuis les débuts de la série). FOX tient entre ses mains une bonne série alors qu’elle ne fasse pas le bazar avec.

 

Note : 7/10. En bref, un développement succinct de l’intrigue de la saison et d’un personnage. Un bon prisonnier du jour même si il aurait pu apporter plus de réponses.

Commenter cet article