Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Almost Human. Saison 1. Episode 13. Straw Man.

6 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-05-21h58m55s155.jpg

 

Almost Human // Saison 1. Episode 13. Straw Man.
SEASON FINALE


Je pense qu’à l’issue de cette première saison, Almost Human est arrivée au bout d’un premier cycle. L’univers est suffisamment riche pour donner de nouvelles intrigues mais disons que cet épisode ne s’est pas achevé sur le pire des cliffanghers. Il y a certes de questions sans réponse mais franchement, avec cet épisode je pourrais ne pas trop en vouloir à FOX d’avoir annulé la série (même si je veux plus d’épisodes bien évidemment). Mais si je devais faire le bilan de la première saison d’Almost Human, je dois avouer qu’il ne serait pas forcément des plus gratifiants non plus. Il y avait des épisodes globalement sympathiques mais le côté enquête de la semaine avait pris le pas sur le reste. Sans compter que la relation entre Kennex et Dorian monopolisait intégralement la série et les personnages secondaires ne servaient donc que d’intermédiaires sans grand intérêt. Jusqu’à ce qu’il y a deux ou trois épisodes, les choses commencent enfin à évoluer dans une direction différente. Notamment grâce au fait que les autres personnages ont eu un peu plus de place qui leur était dédié. Du coup, si je dois retenir quelque chose de la première saison de cette série c’est Michael Ealy et Karl Urban.

Les deux acteurs étaient parfaits dans leurs rôles respectifs et je dois avouer que j’aurais bien aimé en voir un peu plus. Il y avait beaucoup de choses à faire et du relief à donner aux personnages mais leur relation est vraiment très bien fichue et le duo fonctionne donc à merveille. Leur alchimie est certainement ce qu’il y a de plus attachant dans Almost Human et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pas été trop vilain avec cette série. Car il y avait ces deux personnages et par moment c’était suffisant. Fort heureusement pour le téléspectateur que la dernière affaire de la semaine que la série nous propose était très consistante et même surtout très bien maitrisée. Elle permet d’associer tout l’univers de la série en une seule et même enquête. Cela mêle légèreté mais aussi action et même de légères émotions (notamment la scène finale de l’épisode qui a beau ne pas être émouvante au point de pleurer, elle fait tout de même son petit effet). Même si je suis légèrement déçu que J.H. Wyman n’ait pas voulu développer un peu plus de fils rouges, on ne peut pas trop lui en vouloir non plus.
vlcsnap-2014-03-05-21h49m45s35.jpgLe cold open de l’épisode était déjà très réussi dans le genre et rappelle ceux de Fringe. Quiconque connait cette série sait très bien à quel point les ouvertures d’épisodes était une vraie spécialité dans cette série. L’épisode revient également un peu sur le passé de Kennex. Tout cela fonctionne plutôt bien pour la partie émotionnelle de l’épisode. Cela permet aussi de voir petit à petit à quel point la technologie a plus ou moins influencé la vie de Kennex. A la fin, acceptant en cadeau une meilleure jambe androïde que celle qu’il a actuellement était une très bonne idée pour montrer que Kennex accepte maintenant sa condition et commence aussi à comprendre les bienfaits de la technologie par moment. Dorian est bien né de la technologie et même s’il ne peut pas comprendre toutes les émotions humaines, il est là pour rappeler qu’il est aussi l’un de ses rares amis finalement. L’idée de devenir sur le père de Kennex m’a donc beaucoup plu et l’épisode fait cela avec pas mal de simplicité et de légèreté. Que demander de plus en somme. Finalement, Almost Human délivre un dernier épisode efficace et assez réussi même si ce n’est pas forcément le meilleur épisode délivré jusque là non plus.

Note : 7.5/10. En bref, fin de saison réussie pour Almost Human.

Commenter cet article