Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Almost Human. Saison 1. Episode 8. You Are Here.

14 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-14-18h27m19s171.jpg

 

Almost Human // Saison 1. Episode 8. You Are Here.


Je pense avoir compris Almost Human. Disons que cette série n’est basée que sur les bonnes répliques que Kennex et Dorian peuvent s’envoyer. Le reste apparait presque comme du bonus. Ce n’est pas important pour le scénario. Pourtant, je reste persuadé que l’univers peut être utilisé de façon beaucoup plus intelligente. Il y a tellement de choses à faire avec une intrigue et un monde aussi riche en robotique. Quand j’avais imaginé Almost Human lors de la commande par FOX, je me suis demandé si l’on allait voir une sorte de i, Robot en série. Sauf que ce n’est pas du tout le cas. Il n’y a rien d’héroïque dans Almost Human non plus. Du coup, on ne peut que se reposer sur son duo de personnages et celui-ci fonctionne à merveille. J’aime beaucoup également Kennex et la manière dont il tente de surpasser sa peur des robots notamment quand l’un d’eux analyse la scène de crime de la semaine et qu’il préfère laisser la parole à Dorian. Car Dorian ce n’est pas le même type de robot que les autres. Il semble plus intelligent et plus humain. C’est aussi pour ça que sa relation avec Kennex fonctionne.

Cet épisode était très déconnecté du reste de la saison. On avait donc quelque chose d’indépendant qui n’aura aucune conséquence sur la suite des aventures de Almost Human. C’est l’un des reproches que je peux faire chaque semaine à la série mais je commence presque à m’y faire. Je dis bien presque car forcément, il y a toujours des choses à redire ailleurs. Notamment du point de vue du cas de la semaine. Si généralement ceux-ci sont originaux et assez bien fichus, celui de cette semaine manquait de cette sorte d’analyse du futur et de la manière dont les criminels peuvent agir avec la technologie. J’ai passé un agréable moment ne vous y méprenez pas, mais cela commence à devenir légèrement redondant. Car du coup, cet épisode était prévisible du début à la fin. Ce que j’ai envie de voir avec Almost Human maintenant c’est une mythologie qui commence à prendre une forme beaucoup plus plaisante. Il y a notamment The Syndicate dont l’on n’a plus vraiment entendu parler depuis le premier épisode de la série. Est-ce que J.H. Wyman a oublié ce qu’il a pu écrire précédemment ?
vlcsnap-2014-01-14-18h29m06s221.jpgL’épisode a une construction donc classique et même les scènes et leur ordre devient aussi prévisible qu’un nouveau numéro de La Parenthèse Inattendue. On a la scène de crime et l’analyse par nos deux héros, on a une scène dans la voiture où ils se crêpe plus ou moins le chignon, l’enquête avance avec la découverte d’un personnage clé, il y a ensuite un interrogatoire et puis tout s’enchaine par la suite dans une mixture pas toujours très lisible mais efficace d’un point de vue de l’action que cela met en place. Et enfin, cela termine dans le plus simple appareil avec quelques scènes assez cocasses où les deux héros partagent leur amitié. Une amitié qui porte la série à elle seule pour le moment. C’est même assez surprenant de voir que Almost Human ne semble finalement pas avoir besoin d’autre chose (seulement pour le moment). Cet épisode permet cependant à Stahl d’avoir une place légèrement plus important donc ce n’est pas négligeable. Non pas que je sois un fan de Minka Kelly (bien au contraire d’ailleurs) mais disons que les personnages annexes de la série ne sont pas toujours très bien représentés.

Note : 5/10. En bref, trop prévisible à mon goût et pas suffisamment renouvelé, Almost Human commence à devenir redondante. Dommage.

Commenter cet article