Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alpha House. Saison 1. Episodes 10 et 11.

27 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Alpha House

vlcsnap-2014-01-13-01h00m09s201.jpg

 

Alpha House // Saison 1. Episodes 10 et 11. Showgirls / In the Saddle.
SEASON FINALE


La première saison de Alpha House est maintenant terminée. Je ne sais pas ce que je dois réellement en penser. Ce n’était ni mauvais ni bon. Disons que c’était terriblement médiocre et que je n’ai pas grand chose à en dire. Ce n’est pas une série suffisamment soigné pour que quelque chose en ressorte réellement et j’ai été plutôt mal à l’idée de voir que finalement cela s’achève plus ou moins en queue de poisson. Bien que le caméo de Bill Murray soit assez bienvenu à ce moment là dans le générique de fin de « In the Saddle ». Je me demande également si Amazon est satisfaite de sa production et si elle a envie de commander de nouveaux épisodes. Je ne serais pas nécessairement contre non plus si les scénaristes font en sorte de corriger les défauts. Surtout que le casting reste globalement bon. De ce fait il ne serait pas bête de vouloir donner une seconde chance à la série. Ces deux derniers épisodes avaient donc du bon et du mauvais mais comme à son habitude, la série ne sait pas nécessairement tout gérer de la meilleure façon.

Notamment la petite histoire de Louis dans « Showgirls » qui donne à l’épisode son nom. Ce n’était pas suffisamment bien fichu à mon humble avis pour me laisser une impression grandiose. Sans parler de Gil John qui a blessé un soldat en Afghanistan et cette petite vidéo est en train de faire un buzz colossal sur la toile. Du coup, Maddie doit trouver un moyen de l’humaniser et ce n’est pas une sinécure. Sans parler du shooting d’Andy pour Vanity Fair. Tout cela prouve à quel point Alpha House ne sait pas forcément toujours comment jouer et dans quelle direction aller. Le problème avec cet épisode c’est qu’il y a beaucoup trop de choses et du coup, on perd complètement l’aspect comique de la série. En se concentrant plus ou moins sur les histoires politiques pas toujours très fascinantes, Alpha House se perd alors. Car elle ne sait finalement pas trop sur quel pied danser. On sent que d’un côté elle a envie de tomber dans la comédie potache pure et dure et de l’autre qu’elle a envie de raconter plus ou moins quelque chose autour de la politique.
vlcsnap-2014-01-13-01h06m48s91.jpgJ’ai déjà pris cet exemple plus tôt dans la saison mais Quai d’Orsay avec Thierry Lhermitte est l’exemple parfait de la comédie qui peut être burlesque et barrée, tout en développant malgré tout quelque chose d’un point de vue politique derrière. Certes le côté politique est très maigre et en filigrane mais il est tout de même là. Quand on voit Alpha House, on a l’impression de voir des personnages qui vont d’une scène à l’autre sans que l’on ne cherche réellement à nous raconter quoi que ce soit de passionnant pour lier le tout. Fort heureusement que « In the Saddle » tente d’apporter des réponses à mes problèmes avec la série. Ce n’est toujours pas totalement ça mais il y a un mieux. Il faut dire que la mort de ce sénateur et Gil John chargé d’organisé les funérailles, cela ne pouvait donner que du bon. Sans parler du discours du personnage de Cynthia Nixon, lui aussi réussi. C’est plus des choses de cet acabit là que j’ai envie de voir et moins ce côté comédie à l’épisode de la semaine qui fait quelque chose d’indépendant par rapport au reste de la saison. Certes il y a le lien de l’Afghanistan avec le reste de la saison mais c’était assez maigre. Et oubliable surtout.

Finalement, Alpha House est une série avec un solide casting mais avec des trucs déjà vu et assez vieillot pour garnir le tout. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus drôle et ironique de la part de Gary Trudeau. C’était donc une petite série amusante qui bouche bien les trous quand on n’a plus grand chose à regarder mais ce n’est malheureusement pas suffisamment excitant. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus sophistiqué peut-être, notamment de l’acabit d’une Parks and Recreation. Surtout que le sujet même de Alpha House a tellement de potentiel qu’il est dommage de voir la série le gâché de la sorte. Mais on ne peut malheureusement pas refaire le monde.

Note : 3.5/10 et 5.5/10. En bref, encore de la médiocrité ambiante. Dommage.

Commenter cet article