Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alpha House. Saison 1. Episodes 2 et 3.

12 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Alpha House

vlcsnap-2013-12-10-22h43m29s88.png

 

Alpha House // Saison 1. Episodes 2 et 3. No Shame / All Weapons Red.


Après un premier épisode plutôt sympathique dans son ensemble, je me demandais si Alpha House allait pouvoir conserver son rythme et surtout nous délivrer quelque chose de drôle tout en développant les personnages. Malheureusement, les deux épisodes ne réussissent pas toujours à concilier tout cela. Disons que je n’arrive pas vraiment à rire devant la série et même si ce n’est pas un problème en soi, cela peut le devenir quand les intrigues des personnages sont un peu trop légère. Mais cela reste une série divertissante qui s’intéresse à un monde différent de celui que l’on a l’habitude de voir dans les comédies. Cependant, Alpha House s’inscrit également dans la même lignée qu’une Parks & Recreation ou d’une Veep en beaucoup moins bon. Pourtant le casting est plutôt bon, notamment l’excellent John Goodman qui arrive à me faire rire même en tombant de la douche. C’est dire. Ce second épisode reprend pile poil là où le pilote nous avait laissé c’est à dire quand Laffer apparait dans le Colbert Report. La série cherche à s’amuser avec Laffer et il y a de quoi, surtout quand l’on sait que son opposant, un pro- « Tea Party » remet en question sa masculinité.

Tout cela va permettre de délivrer une scène d’ouverture de lutte assez amusante mais voilà, cela ne semble pas vouloir aller plus loin. L’épisode s’enlise alors assez rapidement entre toutes ses petites histoires qu’il veut raconter. Notamment Guzman qui débarque avec Adriana (incarnée par Yara Martinez) et Biggs tente d’éviter les appels de sa femme, Maddie, et un petit voyage en Afghanistan est même prévu (que l’on va pouvoir suivre dans « All Weapons Red ». Le plus gros problème de « No Shame » c’est finalement de ne pas réussir à mélanger le développement des personnages avec des séquences plutôt cocasses. Du coup, il y a tellement de choses à raconter avant de réellement installer la série qu’il va donc certainement falloir attendre quelques épisodes pour qu’elle se chauffe et découvrir quelque chose de l’acabit du pilote. Car le pilote en lui-même était plutôt bon dans son ensemble. En tout cas je n’ai rien à redire à son sujet. Pour que Alpha House fonctionne, il faut que la série cherche à développer quelque chose avec ses personnages plutôt que des intrigues qui finalement ne font pas grand chose de plus. Et puis « All Weapons Red » prouve que malgré un bon casting, la série manque encore de ce qui pourrait faire d’elle une bonne comédie.
vlcsnap-2013-12-10-22h40m12s172.pngCar oui, le casting est très bon. Nous avons donc dans cet épisode Laffer, Bettencrourt et Biggs qui préparent leur délégation en Afghanistan. Tout ce qu’il se passe en Afghanistan n’est pas nécessairement mauvais, au contraire j’ai même trouvé ça assez intelligent de la part des scénaristes. Le fait que la série doive cependant caser un tas de choses en seulement trente minutes n’aide pas vraiment le téléspectateur à se laisser plonger dans le truc. Du coup, j’ai légèrement l’impression de voir une série à l’aspect très conventionné et pas très originale. C’est assez loin de ce que HBO ou encore Netflix peut produire même si la qualité du casting et de l’image reste un facteur intéressant sur Alpha House. Mais Alpha House ne sait pas non plus sur quel pied danser et cet épisode me l’a démontré. Pour ce qui est de l’aspect plus sérieux de la série, on est loin de ce qui se fait de plus intéressant dans le genre politique. A côté il y a House of Cards et Alpha House en est très loin.

Tout est beaucoup trop superficiel dans cette série et du coup, il est difficile de voir ce que Alpha House veut réellement nous raconter. Il y a l’aspect comédie mais ce n’est pas aussi bien que les séries que j’ai pu cité plus haut dans ce registre là. Cela me fait penser également dans le registre de la comédie politique qu’un film français (et de bonne facture) est sorti récemment, Quai d’Orsay. C’était une vraie petite réussite sur plein de points de vue et notamment en créant un ensemble assez drôle et cocasse bourré de runnings gag. Tout en parlant de choses sérieuses à côté. Mais c’est ce que rate complètement Alpha House. Bon, maintenant il va falloir que la suite de la saison soit un peu moins molle sur l’humour et moins radine sur les développements de personnages et de relations qu’ils peuvent entretenir. Il faut également que la série sache créer du bon running gag car pour le moment c’est très faible de ce point de vue là également.
« Your side’s so messed up, honey. Lincoln would puke. » – Rosalyn

Note : 4.5/10 et 5/10. En bref, globalement une petite déception pour le moment…

Commenter cet article