Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alphas. Saison 2. Episode 11. If Memory Serves.

11 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-10-01h11m46s151.png

 

Alphas // Saison 2. Episode 11. If Memory Serves.


Si j'ai bien aimé cet épisode d'Alphas c'est en grande partie pour toutes les références faites à Terminator et dans un premier temps, un alpha assez étrange incarné par Sean Astin qui n'est pas sans rappeler le Terminator. En tout cas, tout ce qu'il fait rappelle un peu les faits et gestes du Terminator comme le passage dans l'épicerie de la station service (on se souvient tous d'un moment similaire avec Schwarzenegger des fusils à pompe à la main), ou encore le coup du semi remorque qui rappelle une scène d'action de la série tirée des films (malheureusement annulée). Et j'en passe. Les références à Terminator sont également faites au détour d'une petite phrase durant l'épisode. Autant dire qu'ils étaient certain de rendre hommage à ce personnage mythique du cinéma d'action américain. Mais autrement, l'épisode était tout simplement correct. Kat et Cameron se retrouve en duo cette semaine. Kat n'avait pas été sur le terrain et il était temps de tester un peu ses capacités. J'ai bien aimé la manière dont cela a été fait dans l'épisode. Ils cherchent ce que Parish peut bien cacher dans une maison recluse de la campagne.

Rapidement tout se met en place et l'on peut donc voir évoluer Sean Astin dans son rôle d'homme impossible à abattre. C'était amusant tout au long de l'épisode. Je dirais même que Sean Astin n'était pas suffisamment exploité. J'aurais largement préféré que Alphas choisisse de faire de cet épisode un hommage entier à la franchise Terminator. Cela aurait pu réellement être très intéressant. J'ai bien aimé voir évoluer Kat et Cameron ensemble. Cela permet d'oublier assez facilement Danielle. On ne peut pas se morfondre jusqu'au bout de la saison car il faut aussi aller de l'avant. La série l'a bien compris et elle tente alors de nous offrir quelques scènes d'action assez agréable à suivre. Le tout fonctionne vraiment sympathiquement. Mais l'alpha de la semaine va pouvoir aussi s'amuser avec les deux personnages ce qui était une bonne idée. Du coup, l'épisode ne manque pas de punch. Sans compter sur un ton plus léger dans les dialogues. Il y a quelques bons moments de dialogues. Mais dans les autres bonnes idées de l'épisode je pourrais citer Gary et Bill.
vlcsnap-2012-10-10-01h33m59s172.pngJe ne m'attendais pas du tout à ce que cela fonctionne aussi bien et pourtant c'est le cas. Du coup, la partie autour de la sénatrice manquait de piment. J'avais l'impression que le téléspectateur n'était pas réellement inclus dans cette aventure. Rosen est un personnage sympathique mais son face à face avec Charlotte Burton n'était pas assez intense. Ce n'est pas la faute des acteurs, mais plutôt du scénario qui ne leurs donne pas suffisamment d'importance. Surtout que Nina et sa peur que tout soit découvert était un axe intéressant à développer dans cet épisode. Mais rien n'est fait, et la série nous prend donc avec des pincettes sans oser grand chose. Il faut attendre que Parish fasse son apparition ? Au final, ce nouvel épisode d'Alphas était surtout bon pour ses références à Terminator. Mais il permet également de lancer la fin de la saison sans pour autant totalement capitaliser sur les avancées plutôt bonnes de l'épisode précédent. J'attends donc maintenant quelque chose de la part des deux derniers épisodes de la saison.

Note : 5/10. En bref, des références à Terminator bien sentie.

Commenter cet article