Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Alphas. Saison 2. Episode 2. The Quick and Dead.

31 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-07-31-20h21m16s107.png

 

Alphas // Saison 2. Episode 2. The Quick and the Dead.


J'étais dans l'expectative après le premier épisode de la saison 2. Etant donné le cliffangher de la saison précédente, j'avais certaines envies pour la série. Elle m'a un poil déçu mais les X Men du petit écran restent des valeurs sûres malgré tout. "The Quick and the Dead" était donc un épisode plutôt sympathique encore une fois qui permet aussi de faire évoluer les personnages en même temps que les intrigues de la saison. Le fait que nos Alphas ne peuvent faire confiance à personne à part leur petit cercle est assez passionnant. Cela permet de créer un sentiment de paranoïa autour d'eux. Du coup, on ne peut faire confiance à personne que l'on ne connait pas vraiment. La fin de cet épisode apporte donc encore une fois son lot de bonnes choses. Cette semaine nous enquêtons sur un Alpha particulier : un homme qui pourrait être comparé à Flash Gordon. Il se déplace très rapidement. Eli Aquino (le fameux personnage) est incarné par le très cool C. Thomas Howell (SouthLAnd) et s'avère être une pure créature de Stanton Parrish.

Ce dernier voulait voir s'il était possible de créer des Alphas à partir d'être humains normaux. On découvre donc que cela est possible mais il faut en payer le prix. En effet, Eli n'a que 22 ans et il ne pourra pas passer les 30 ans si il n'a pas un traitement adapté. Son corps se dévore lui même de l'intérieur car il a constamment besoin de calories. Alors il vieillit beaucoup trop rapidement. J'ai beaucoup aimé cet épisode car il était un poil touchant par rapport aux autres. Cet Alphas n'est pas un original, il est une création contre la volonté d'Eli. Du coup, notre petite enquête va tourner court quand le pauvre Eli va comprendre qu'il ne peut pas être aider. Pendant ce temps, Nina est déterminée à quitter l'équipe. Sa relation avec Hicks fût un échec parce qu'elle l'avait poussée par la pensée, mais aussi Cameron avec qui elle ne peut pas avoir de nouvelle relation.
vlcsnap-2012-07-31-20h24m20s161.pngNina parvient à être touchante elle aussi dans cet épisode. Le personnage est intéressant et son pouvoir est sûrement l'un des plus sympathiques de la série, mais il faut aussi tenter de la comprendre. Ce n'est pas tout, le Dr Rosen a réussi à récupérer les locaux et tente de tout faire pour que le gouvernement quitte les locaux. Il veut récupérer la main sur son équipe et pas autrement. Il donne alors aux Alphas une nouvelle tâche : Stanton Parrish. Ce sera le fil rouge de la saison, et je suis certain que l'on aura droit à quelque chose de plutôt passionnant. Notamment parce que je vois venir une sorte de saison à la Fringe saison 1. Cela pourrait être très réussi comme raté mais pour le moment, Parrish est un personnage mystérieux qu'il me tarde de découvrir. Au final, voilà donc un second épisode un peu moins éparpillé que le premier épisode de la saison.

Note : 6.5/10. En bref, Alphas reste la petite série plaisante qu'elle est depuis un petit moment maintenant.

Commenter cet article