Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Horror Story - Coven. Saison 3. Episode 5.

7 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-07-15h21m48s232.png

 

American Horror Story : Coven // Saison 3. Episode 5. Burn, Witch, Burn.


Ryan Murphy avait vendu cet épisode de American Horror Story comme l’un des meilleurs de la saison. Je ne sais pas si c’est vraiment l’un des meilleurs de la saison (était donné que l’on n’a pas encore vu le reste des épisodes) mais il est vrai que « Burn, Witch, Burn » était un très bon épisode de American Horror Story. Ecrit par Jessica Sharzer qui est à l’origine de l’un des épisodes les plus mémorables de la saison précédente (« The Name Game » 2.10), celui ci tente de nous plonger un peu plus dans cette folie. Cependant, cet épisode ne débutait pas nécessairement avec toute ma confiance. En nous offrant une sorte de remake de The Walking Dead version American Horror Story était une idée plutôt bonne sur le papier mais la mise en scène de Jeremy Podeswa ne fait pas cela de la meilleure façon qu’il soit. En effet, les flous que le réalisateur utilise sont particulièrement dérangeant. J’aurais bien aimé qu’il nous offre quelque chose de différent et de plus gore. Surtout que les zombies c’est tout de même quelque chose qui fonctionne dans ce registre horrifique : le gore. Je crois que c’est presque ce qui manque à cette saison qui préfère se concentrer avant tout sur ses personnages.

Je ne dis pas que c’est une mauvaise idée, notamment car il y a tout un tas de très bons personnages et d’intrigues qui s’entremêlent mais on perd aussi un peu de l’horreur en elle-même. American Horror Story tente donc de nous raconter quelque chose de global et non plus d’épisodique. Je me souviens encore l’an dernier quand la série tentait de rendre des hommages à certains genres horrifiques. Cette année c’est assez différent même si l’intégration des zombies dans cet épisode tente de nous prouver le contraire. Par ailleurs, ce que j’adore toujours autant dans American Horror Story c’est bien évidemment Jessica Lange. Cette dernière est tout simplement parfaite dans le rôle de la femme qui a plus de visages que de doigts aux mains. L’actrice est tellement bonne. Mais ce que j’ai parfois un peu du mal à comprendre c’est pourquoi les scénaristes font tout pour que l’actrice exploite ce qu’elle fait de mieux. Le personnage de Fiona est clairement un mélange de ce que Jessica Lange a pu faire de mieux lors des deux premières saisons. En tout cas, Fiona est une vraie perverse et cela donne bien évidemment beaucoup plus personnalité à la série.
vlcsnap-2013-11-07-15h26m28s217.pngL’armée de zombies de Marie Laveau est une bonne idée venant de la part de Marie mais je ne sais pas vraiment quoi attendre de sa part par la suite. Cela permet en tout cas à Zoe de démontrer qu’elle a des pouvoirs (et surtout à Marie de voir que cette école de sorcières n’est finalement pas si mauvaise que ça, et qu’elle devrait éviter de la sous estimer) et qu’elle peut être excellente quand il s’agit de jouer à Massacre à la Tronçonneuse (je suppose que ce n’est pas anodin l’utilisation de cet outil dans l’épisode). L’épisode laisse alors tomber son histoire avec Kyle afin de permettre à Zoe d’embrasser un peu mieux son destin de sorcière. Elle est bien évidemment en train de devenir comme Fiona ou Cordelia mais il faudrait qu’elle choisisse entre le bien et le mal. Cela ne sera pas quelque chose de facile mais la série semble s’amuser de façon efficace avec cette histoire. Ensuite il y a bien évidemment le bûcher. C’est quelque chose que l’on n’avait pas encore eu l’occasion de voir dans le présent (notamment car cela se faisait dans le passé de brûler des sorcières).

Je n’aurais jamais cru que la pauvre Myrtle Snow se ferait brûler vive. Fort heureusement que Misty Day est là pour la sauver de son malheur à la fin de l’épisode. D’ailleurs, je suppose que Misty Day, qui est pour le moment un personnage assez secondaire, prendra un peu plus de mal dans la seconde partie de la saison (comme l’an dernier pour son rôle de Soeur). Cet épisode s’amuse de façon intelligente avec les personnages et même avec Kathy Bates. Cette dernière incarne un rôle de paumée qui ne sait pas vraiment comment gérer ses peurs et surtout le monde qui l’entoure aujourd’hui (notamment d’un point de vue social). Le face à face entre LaLaurie et Gabourney Sidibe dans cet épisode était tout simplement réussi. Notamment car cela permet de voir que la femme regrette maintenant ce qu’elle a pu faire par le passé. Allez, j’ai hâte de voir le prochain épisode, surtout avec un tel cliffangher. Sans parler de Marie Laveau qui teste les pouvoirs de l’école de sorcière et se rend compte que la prochaine Supreme n’est peut-être pas loin (notamment avec Zoe qui est la fille toute désignée).

Note : 9/10. En bref, concentré sur les personnages et la manière dont s’articule la saison, les choses évoluent efficacement.

Commenter cet article

julien 07/11/2013 18:04


je suis démasqué! hé oui je me suis rué sur l'épisode! et j'ai adoré, comme fasciné, la saison a prit son temps pour décoller mais là ca commence à sentir bon!!


j'en reviens pas  du comportement de katy bates (enfin son peronnage) aussi monstrueux avec ses propres filles! ca m'a rappeler cette histoire de cette femme qui faisait vivre sa fille dans
le coffre de sa voiture... rien à voir mais au fond un petit peu.


que dire à part que c'est le show de jessica lange, on peut d'alleurs le rebaptiser comme ça!


super moment !!!

delromainzika 07/11/2013 17:30


@Julien : Mais si, tu vas te ruer dessus en arrivant chez toi j'en suis sûr. Les bas instincts humains donnent toujours envie de voir des trucs dégoutants :D

julien 07/11/2013 17:11


oh mon dieu! je ne sais pas si j'ai encore envie de voir l'épisode en voyant ce visage...


Julien