Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : American Horror Story - Coven. Saison 3. Episode 9.

12 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-12-14h31m21s50.png

 

American Horror Story : Coven // Saison 3. Episode 9. Head.


Il s’agit du dernier épisode de l’année pour American Horror Story et je dois avouer que je m’attendais à un épisode célébrant Noël. Il y a de quoi faire avec Noël et une série comme celle-ci, et avec une thématique sur les sorcières. Vous ne pensez pas ? C’est en tout cas comme que j’aurais bien aimé le ressentir mais étant donné que la déception est belle et bien présente, « Head » ne fait pas grand chose de très nouveau mais pourtant il m’a également donné l’impression de voir une toute nouvelle saison débuter. On a l’impression que certains personnages sont en train de renaître de leurs cendres et que Kathy Bates pourrait enfin servir à quelque chose. D’ailleurs, quand je vois que cette excellente (voire brillante) actrice sert à avoir la tête coupée et à faire des grimaces en écoutant de la musique noire c’est vraiment déroutant. Quand Ryan Murphy annonçait tout sourire que Kathy Bates allait être dans la saison 3 de American Horror Story, je m’attendais à ce qu’elle soit l’une des pièces maitresses mais non, étant donné qu’il est amoureux de Jessica Lange, il a préféré laisser de côté cette brillante actrice pour mettre en avant sa poulaine.

Certes, Jessica Lange est excellente dans tout ce qu’elle fait et encore une fois dans cet épisode, mais franchement je ne peux m’empêcher d’être terriblement déçu du résultat. La saison avait tellement de choses à faire avec LaLaurie. Dans l’introduction de l’épisode, American Horror Story revient sur le passé du jeune Hank et de son père. Nous allons donc découvrir comment il est devenu un chasseur de sorcières. Je dois avouer que je n’avais jamais pensé à la possibilité qu’il y ait des chasseurs de sorcières dans cette saison alors que finalement avec une thématique aussi connue, j’aurais dû m’en douter. Et cela fonctionne plutôt bien puisque pour la première fois depuis le début de la saison 3, j’ai réellement vu de l’intérêt chez Hank. Même si ce dernier meurt à la fin de l’épisode, il apporte son lot de scènes assez mystérieuses (notamment l’organisation secrète menée par un Michael Cristofer, toujours excellent) et d’action (la grande scène de boucherie au fusil à pompe à la fin de l’épisode sur « Freedom » était grandiose). Derrière le côté technique de American Horror Story, je trouve que l’histoire se saucissonne assez mal.
vlcsnap-2013-12-12-14h21m00s241.pngDisons qu’il y a trop de choses dans tous les coins qui ne parviennent pas à se rassembler autour d’une seule et même cause. Alors certes, ce n’est pas complètement un défaut mais disons que l’on aurait pu avoir envie de voir mieux vous ne pensez pas ? Pour en revenir à nos moutons, la saison parvient également à venir à bout de Cordelia aveugle. Cette dernière va enfin retrouver la vue grâce à Myrtle Snow qui a volé un oeil gauche et un oeil droit à chacun de ses anciens camarades de l’organisation chargée de la supervision de la sorcellerie. Frances Conroy est l’une des grandes surprises de cette saison, non pas du point de vue de son talent qui n’est plus à démontrer mais de son personnage qui, plus le temps passe, devient réellement électrisant. On a envie de la voir plus souvent et de savoir ce qu’elle peut encore nous faire. Misty Day de son côté s’associe avec Cordelia afin d’en apprendre un peu plus. Là aussi j’aime beaucoup ce que fait American Horror Story. Elle nous plonge dans l’univers de la magie sans pour autant chercher à trop en faire.

Ce sont ces relation simples qui forgent plus ou moins la réussite de la saison 3. En plus de ça, Sarah Paulson que j’aime beaucoup est réellement charmante comme tout. De même que Lily Rabe d’ailleurs. Dans tout cela il y a également Gabourney Sibide. Cette dernière est donc collée avec la tête de LaLaurie dans cet épisode et ce pour le meilleur alors qu’elle tente d’apprendre à cette peau de vache de quel bois elle se chauffe. C’est assez cocasse et cela donne l’occasion à la série de faire des trucs plutôt plaisant dans son ensemble. En tout cas, je n’ai rien à redire là non plus. Je suis surtout déçu pour notre très cher ami Evan Peters. Ce dernier se transforme en quelque chose d’assez nul après m’avoir plu dans les épisodes précédents. Je me demande ce que Fiona lui a fait (surtout que malgré toutes les horreurs que American Horror Story ose montrer on n’a pas vu le personnage tuer un chien). En gros, pour le moment American Horror Story parvient à faire les choses de façon plutôt intelligente sans nous ennuyer une seule seconde.

Note : 6.5/10. En bref, toujours esthétiquement fun mais l’histoire prend parfois quelques raccourcis désolants.

Commenter cet article