Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Anger Management. Saison 1. Episode 3.

6 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-07-06-08h37m43s140.png

 

Anger Management // Saison 1. Episode 3. Charlie Tries Sleep Deprivation.

 

Avant de vous parler de l’épisode plus en détail, il y a une scène particulière grâce à laquelle je ris depuis une bonne demi-heure. Elle est pourtant simple, pas si extravagante que ça et pourtant, je pouffe encore et encore en y repensant. Et le pire c’est qu’il est évidemment impossible de me l’ôter de la tête. Si vous avez vu l’épisode vous vous souviendrez probablement du moment où Charlie demande à ses patients de se réunir afin de commencer la séance et que Ed, continue alors à jouer au bowling à la Wii. Franchement, cette séquence est déjà culte pour moi. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant dire. J’en ai eu les larmes aux yeux c’est vous dire. Peut être que moi aussi je suis dans un état de privation de sommeil avancé, dû à la fin de la semaine, mais je ne pense pas. Franchement, Anger Management est une sitcom populaire, amusante et bonne dans son ensemble. Je ne comprends pas trop ce que les gens lui reprochent. Toute la semaine j’ai un peu vu passer quelques avis sur la série, mais je crois que les gens n’aiment pas Anger Management uniquement parce qu’ils exècrent le personnage que Charlie Sheen est au quotidien dans sa vie privée.

 

Sauf qu’ici, Sheen est bon acteur. Certes, on ne peut pas le comparer à son père, mais bon, cela reste un bon acteur de comédie à mon avis. Un des meilleurs de sa génération. Question de goûts sûrement. Bref, dans ce nouvel épisode d’Anger Management, Charlie Goodson tente une nouvelle idée pour la thérapie de ses patients : la privation de sommeil afin qu’ils fassent ressortir leur état. Si l’idée est assez basique, son exécution reste plutôt satisfaisante. En effet, on enchaine les petites répliques rapides et faciles. C’est drôle et sympathique. Notamment quand Lacey joue à l’obsédée sexuelle. J’ai trouvé ça assez fun. Même si cela aurait pu être bien mieux exécuté, donc bien moins cliché. Par ailleurs, Ed. C’est le personnage le plus comique de la série (Charlie apporte une certaine stabilité à la série, une aura). A chaque fois qu’il parle, c’est pour nous faire rire. Cela ne se ressentait pas nécessairement dans les deux premiers épisodes, mais cette semaine, avec la fameuse scène grâce à laquelle j’ai fais une journée de rire intégrale (à mon avis), je pense que l’on peut lui faire cet honneur. Il le mérite amplement.

vlcsnap-2012-07-06-08h37m50s210.png

Pendant ce temps, Kate Wales reste la femme secrète de Charlie. Le petit face à face avec Jennifer était plutôt marrant a permettait d’ouvrir l’épisode avec quelque chose de catchy et efficace. Sans trop se forcer, finalement Anger Management parvient à faire pas mal de choses. Elle se débrouille. Elle ressemble énormément à Mon Oncle Charlie par certains aspects mais pas vraiment par rapport à son ambiance. Je pense m’être largement trompé là-dessus. Je regrette cependant que Nolan ou Patrick ne soient pas un peu mieux exploités dans cet épisode. Il y avait pas mal de choses à faire. D’un côté avec Nolan et son envie de coucher avec Lacey ou encore avec Patrick et son sens de l’humour assez particulier mais pas déplaisant non plus. Ainsi, ce nouvel épisode de Anger Management était grandement satisfaisant. Je pense qu’en termes de comédie, c’est correct et agréable. Je ne comprends pas trop les critiques négatives mais je veux bien croire que si l’on ne peut pas voir Charlie Sheen en peinture, on ne peut pas forcément apprécier cette série à sa juste valeur. Sans compter que le cast est tout de même plus que salivant.

 

Note : 6.5/10. En bref, un bon épisode d’ Anger Management avec une excellente scène humoristique.

Commenter cet article