Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Anger Management. Saison 1. Episode 6.

27 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-27-08h40m20s47.png

 

Anger Management // Saison 1. Episode 6. Charlie Dates Kate’s Patient.

 

Après l’épisode correct mais décevant de la semaine passée, je pense que cet épisode vient de nous montrer ce que la série veut être à la longue. Ce n’est pas parfait, mais c’est sympathique et agréable à suivre. Je pense que le but n’était pas que ce soit une série hilarante de base, mais uniquement là pour passer un bon moment. Comme avec une grande famille. Il y a quelques moments de dérision, assez sympathiques dans leur genre. Je pense notamment à Ed le bougon. D’ailleurs, ce personnage, bien qu’il n’intervienne que durant quelques minutes par épisode reste l’atout comique de la série. Il permet de balancer de bonnes phrases d’un coup et elles font à chaque fois… mouche. En tout cas, je n’ai pas le souvenir de ne pas avoir ri devant ce que le personnage nous racontait. L’épisode raconte également des histoires. La principale est évidemment une relation entre Charlie et une jeune femme. Charlie n’a pas aimé le fait que Kate critique son intelligence et il va tenter de lui prouver qu’il peut sortir avec une femme qui a de la matière grise (après tout, Kate se critique elle-même si ce n’était pas déjà le cas).

 

Il va donc sortir avec une jeune serveuse dans un coffee shop et qui fait des études de matheuse (autant dire, barbantes). Sauf que la jeune femme, propre sur elle, a un problème : elle est excitée à chaque fois qu’elle peut coucher avec un homme dans un endroit où ils peuvent se faire prendre. Le petit jeu fonctionne, et cela m’a beaucoup rappelé Rose de Two and a Half Men par certains aspects. Ce n’est pas une mauvaise chose en soit, mais justement, je retrouve pas mal de choses de cette sitcom de CBS dans Anger Management. L’autre problème de la jeune femme : elle est une des patientes de Kate. Autant dire que là aussi… ça coince. L’histoire fonctionne plutôt bien et amuse aussi le téléspectateur devant son écran. J’ai ri durant la scène où il y a Kate, son ex femme et la nouvelle jeune femme chez lui. C’était un classique de la comédie, mais bien géré et Charlie Sheen est en forme. D’ailleurs, je ne parle pas beaucoup de l’acteur en lui-même mais étant donné que je l’apprécie (uniquement dans ce qu’il fait à la télévision et au cinéma, pas en tant que personnage public vous en conviendrez).

vlcsnap-2012-07-27-08h40m18s20.png

Ce que j’ai plutôt bien aimé dans cet épisode de Anger Management c’est encore une fois la dynamique du groupe de thérapie. Il y a une belle énergie (même si je pense qu’il ne va pas trop falloir trainer avec eux et renouveler rapidement ce que la série raconte). Disons qu’il y a du potentiel et que celui-ci n’est pas toujours exploité justement. On apprend à les connaitre petit à petit (notamment par leurs défauts). Lacey était amusante par exemple lors de l’histoire du coup de téléphone. Sans compter toute la petite fête qui va finir au commissariat. La série a des ressources mais le fait pas toujours tout pour rendre ses personnages intéressants. Du coup, je peux dire que j’ai passé un bon moment devant ce nouvel épisode d’ Anger Management et je n’en demandais ni plus ni moins. A quatre épisode de la fin de la saison, je pense que l’on peut dire que la série vient de trouver une certaine dynamique et qu’elle semble y rester. Ce n’est pas forcément des plus inventifs (et l’un perd ici le côté sarcastique de certains épisodes précédents) mais je pense qu’il faut surtout tenter de passer un bon moment et ne penser à rien d’autre. C’est une comédie classique avec quelques éléments intéressants comme son casting.

 

Note : 5.5/10. En bref, la série semble avoir trouvé sa dynamique. C’est sympathique sans être transcendant mais on passe un bon moment.

Commenter cet article