Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Anger Management. Saison 1. Pilot et Episode 2.

29 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-06-29-13h16m00s59.png

 

Anger Management // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Charlie and the Slumpbuster.


Anger Management fait sûrement partie des séries qui étaient les plus attendues cet été. Le départ de Charlie Sheen de Two & a Half Men m'avait beaucoup déçu (et je trouve qu'Ashton Kutcher, bien qu'ayant rajeuni globalement la série, n'a pas réussi à faire oublier Charlie Harper) et j'étais donc ravi de le retrouver dans une toute nouvelle série sur FX Network, une chaine qui se permet pas mal de choses et notamment sur le terrain de la comédie acide et noire. Anger Management c'est bien plus gentil que ce que la chaîne nous offre habituellement mais ce n'est pas pour autant que c'est mauvais. En effet, quiconque (comme moi) apprécie Two & a Half Men version Charlie Sheen aimera Anger Management. Les deux séries se rapprochent assez bien et notamment avec une chose : le décor. Si l'on regarde bien la baie vitrée est au même endroit, le canapé aussi, l'escalier aussi, … tant de détails qui vont faire en sorte que l'on soit comme à la maison quand on regarde un épisode de Two & a Half Men (Mon Oncle Charlie en VF).

Charlie est un thérapeute pas vraiment orthodoxe, spécialisé dans la gestion de la colère. Fort du succès de son cabinet privé, il organise chaque semaine des sessions de groupe et part également faire des consultations bénévoles aux détenus d'une prison d'Etat. Côté vie privée, il doit jongler entre sa propre thérapeute (et meilleure amie), son ex-femme et sa fille de 13 ans atteinte de troubles obsessionnels compulsifs.
vlcsnap-2012-06-29-13h09m59s31.pngLe premier épisode ouvre avec une scène assez fun, où Charlie passe son agressivité sur un punching-bag un peu spécial. J'ai trouvé que c'était une très jolie réponse à tout ce qui s'est passé avant que la série ne débarque. Au fond, Anger Management c'est un peu un pot pourri, aussi bien de la vie de Charlie Sheen que de ce qui l'a entourée. L'idée de le transformer en thérapeute de la colère est assez drôle étant donné que c'est lui qui avait pété les plombs (et cette fois, il se transforme en ancien joueur de baseball pour faire le raccord avec son passé). Petit à petit nous allons découvrir que comme Charlie Sheen (et Charlie Harper), le personnage de Charlie Goodson est très accro au sexe et a eu de très jolies femmes dans sa vie. Notamment son ex femme, Jennifer incarné par Shawnee Smith (la saga Saw). J'aime bien ce personnage, c'est un assez canalisateur de l'énergie de Charlie dans la série. Elle apporte quelques blagues proche de ce que l'on avait avec la femme d'Alan dans la série de CBS.

Rapidement, nous allons également rencontrer Kate, la thérapeute de Charlie incarnée par Selma Blair et avec qui il a couché. Sauf que maintenant, il va devoir changer de tactique car il reprend la thérapie et ne peut pas se permettre de coucher (pour des histoires de déontologie). Nous allons également faire la rencontre de Sam, la fille de Charlie et Jennifer. Un personnage assez intéressant qui pourrait bien se dévoile au fur et à mesure de la saison. J'espère juste qu'elle aura de vraies histoires (comme avec des garçons, ce qui est à prévoir). Ce qu'il faut également savoir c'est que Anger Management est une série adaptée d'un film du même nom avec Jack Nicholson. Je ne suis pas sûr d'avoir retrouvé ce film dans cette série, mais on va dire que ce n'est qu'un prétexte pour avoir une histoire de base pour faire nager Charlie Sheen dans des eaux qu'il connait parfaitement.
vlcsnap-2012-06-29-14h05m34s103.pngDu côté des patients, Patrick et Ed seront ceux qui vont sortir du lot, je ne sais pas s'il faut attendre quoi que ce soit de passionnant avec eux mais certaines répliques de Ed dans le premier épisode étaient tout de même bien gratinées. J'ai beaucoup aimé. Le second épisode raconte une autre histoire. Charlie retrouve une ex à lui, sauf que celle ci est une folle furieuse. Cela m'a beaucoup rappelé Rose dans Two & a Half Men (pour ceux qui connaissent la série de CBS). Elle est cinglée, et j'ai adoré la plupart des scènes que l'on suit tout au long de cet épisode (même l'hommage aux Aristochats assez fun dans son ensemble). J'ai garde également en tête la petite référence à Charlie les filles lui disent merci (un film avec Dane Cook et Jessica Alba) où l'histoire d'un homme victime d'une terrible malédiction et qui tente de coucher avec la femme la plus moche pour le briser).

Au final, de ces deux premiers épisodes je retiens qu'Anger Management est une bonne comédie. J'aime bien l'ambiance, l'idée globale et Charlie Sheen s'amuse comme un petit fou et cela se sent. J'espère que la suite sera bonne elle aussi, mais je serais tenter de faire confiance aux scénaristes. Evidemment, pour apprécier à sa juste valeur Anger Management il faut apprécier Charlie Sheen mais également Two & a Half Men (on va quand même reprendre les mêmes plans - niveaux scènes dans la chambre - ou encore le décor assez similaire). La série mériterait juste d'être un peu moins familiale mais Charlie Sheen ne fait pas dans l'humour incisif. Les petites piques lancées ici et là au fur et à mesure de la saison sont assez drôles, j'attends juste l'épisode spéciale de renvoie d'ascenseur à Chuck Lorre.

Note : 6/10. En bref, deux épisodes de comédie sympathiques et agréables, sans prise de tête. Il faut apprécier Two & a Half Men pour apprécier Anger Management c'est certain, mais sinon, c'est comme sur des roulettes.

Commenter cet article