Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Anger Management. Saison 2. Episodes 1 et 2.

18 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

anger-management-selma-blair.png

 

Anger Management // Saison 2. Episodes 1 et 2. Charlie Loses it at a Baby Shower / Charlie's Dad Starts to Lose It.


Après une première saison assez correcte mais inégale, Anger Management est de retour pour... 90 épisodes. Oui car FX Network avait les oeils aussi gros que le ventre, elle avait décidé de commander 90 épisodes d'Anger Management si jamais les scores de la première saison étaient à sa convenance. Nous verrons en tout 45 épisodes cette année, au rythme d'un épisode par semaine. Autant vous dire tout de suite, que je ne sais pas encore si je vais vous parler de cette comédie chaque semaine. Elle pourrait finir par me presser comme un citron. Avec ces deux nouveaux épisodes, Anger Management tente de revenir aux bases de ce qui avait fait le succès (en demi teinte) de la première saison en jouant bien évidemment avec les personnages. Pour une sitcom assez conventionnelle, nous ne sommes toujours pas devant le pire exemple qu'il soit. Charlie Sheen, en plus de cela, n'a pas peur de faire des échos à sa vie de tabloïd en parlant constamment d'homme pouvant finir alcoolique et drogué allant chercher les poitrines plutôt qu'autre chose. Du coup, je trouve ça assez fun si l'on fait dans la seconde lecture.

Si l'on reste dans le côté basique de la sitcom qu'Anger Management est, on peut malgré tout s'amuser. Pour le retour de la comédie nous allons emmener Charlie et Kate à la baby shower de la soeur de ce premier. Autant dire que ce n'était pas le lieu auquel il devait aller. Selma Blair était détonnante dans cet épisode. Rayonnante serait même le mot pendant que Charlie reste malheureusement au second plan sans réel intérêt. On a plus l'impression qu'il est secondaire. Alors qu'il s'agit pourtant du premier rôle. L'autre intrigue assez drôle de ce premier épisode était celle de Ed et Patrick. Les deux personnages vont s'affronter sur un sujet sensible : les lesbiennes. Alors que la fille de Ed a une allure de camionneuse, Patrick joue sur les clichés et estime qu'elle est dans son camp ou plutôt très lesbienne. La chute de l'histoire était intéressante puisqu'elle permet de montrer qu'au fond ce ne sont pas les clichés qui font les gens (même si cela vient de la bouche d'un homosexuel dans la série et que de la sorte, on discrédite un peu le fameux "gaydar"). Peu importe, c'était amusant surtout pour Ed qui va finir par paniquer alors que Patrick n'est clairement pas mon personnage préféré de la série.
anger-management-martin-sheen.pngEd enchaine alors les bonnes petites répliques ciselées, sans pour autant que l'humour renouvelle quelque genre que ce soit. C'est aussi quelque chose que je trouve dommage car finalement Anger Management aurair très bien pu jouer la série plus inspirée. Les références ne suffisent plus vraiment. Pendant ce temps, Lacey et Nolan tentent de nous amuser sans pour autant que cela fonctionne. La dynamique entre les deux personnages commence sérieusement à rouiller. Je ne serais pas contre l'idée qu'un personnage parte et qu'un ou une nouvelle intègre le casting de la série régulièrement, histoire de faire évoluer les interractions entre les patients. Car au bout d'un moment cela en devient très redondant. Dans le second épisode de la soirée et donc de la seconde saison, Charlie retrouve son père, Martin Goodson. Alors que Martin Sheen a intégré le casting régulier de la série, j'ai hâte de voir ce qu'ils vont en faire. Je trouve cela plutôt intéressant et les personnages nous le rendent bien. Disons que la dynamique qu'il y a entre Martin Sheen et son fils Charlie est assez bonne et permet de nous offrir quelque chose de certes classique mais de plutôt correct dans son ensemble.

Clay Graham, qui a travaillé durant les trois dernières saisons de Who's The Boss ? signe ce nouvel épisode d'Anger Management. Impossible de ne pas voir les ressorts un peu vieillot de la comédie père/fils. C'est assez efficace dans son ensemble, surtout car les personnages mettent de la bonne volonté. L'épisode permet aussi de remettre Charlie au centre de la série même si son père prend lui aussi pas mal de place (et je dois avouer que cela est très réjouissant). Le fait que Charlie croit que son père a Alzheimer alors que finalement son père se joue de lui était une bonne chose. Au fond, ce nouvel épisode d'Anger Management était plutôt bon dans son ensemble, trouvant le moyen de nous amuser d'un côté mais un peu moins de l'autre. Disons que c'est une comédie assez classique qui fonctionne surtout grâce à ses private joke (qu'il faut comprendre). Mais je suis certain que petit à petit elle trouvera surement son ryhme, elle n'a pour le moment proposé que 12 épisodes en tout et pour tout. Ce n'est sur si peu que je vais juger cette comédie, surtout si elle peut évoluer dans la bonne direction par la suite.

Note : 4.5/10 et 5/10. En bref, du bon et du moins bon. Pas nécessairement mauvais, mais pas éblouissant non plus. Selma Blair et Martin Sheen relève le niveau.

Commenter cet article