Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Anger Management. Saison 2. Episodes 9 et 10.

15 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-15-19h02m05s66.png

 

Anger Management // Saison 2. Episodes 9 et 10. Charlie is an Expert Witness / Charlie & Catholicism.


Je commence sérieusement à me demander pourquoi je vous parle de Anger Management chaque semaine. D'une part car je trouve que la série a perdue un peu tout ce qui faisait son intérêt, mais aussi car je trouve qu'elle ne m'intéresse plus du tout. Parfois, je regarde certaines horreurs télévisuelles (je me souviens encore l'an dernier d'Unforgettable ou encore de la saison 1 de Body of Proof il y a deux ans de ça), mais c'est dans l'espoir qu'un jour cela devienne un peu plus intéressant. Sauf que ce n'est pas du tout le cas parfois et forcément, je suis déçu. Pour Anger Management, j'ai surtout commencé cette comédie car j'aime bien Charlie Sheen. Pour moi c'est un acteur assez bon dans le registre de la comédie (qui a vu Hot Shots comprendre ce que je dis, et même Two and a Half Men à son époque). Mais avec Anger Management je découvre un Charlie Sheen qui ne fait plus le Sheen que j'aimais bien. Le côté graveleux à complètement disparu pour laisser place à quelqu'un de propre sur soi. Un peu dommage même s'il tente de redorer son blason depuis ses frasques. C'est compréhensible mais ce n'est pas ce que le téléspectateur attend de lui, enfin… pour moi ce n'est pas le cas.

Du coup, ces deux nouveaux épisodes d'Anger Management m'ont presque donné envie de mettre la série de côté, de me dire que je pourrais regarder ça un autre jour, quand le temps sera beaucoup moins clément à pointer mon nez dehors. J'ai l'impression de perdre mon temps. C'est donc un semi adieu, avec la potentielle promesse de revenir si jamais j'en ai envie. "Charlie is an Expert Witness" aurait pu être très drôle par exemple, notamment car il met enfin au centre de l'histoire la relation entre Charlie et Kate. Cette semaine ils vont devoir se battre au tribunal alors qu'ils sont les experts témoins de deux partis opposés. Autant dire que pour eux c'est pratique. Mais le ressort comique qui aurait pu ressortir des diverses situations était raté. En plus de ça, je ne comprends pas vraiment le jeu de Selma Blair. Elle semble ne pas vraiment se plaire parfois. Il y avait aussi la mission que Charlie donne à Nolan qui était ridicule et ne fait pas du tout avancer le Schmilblic. Disons que je ne suis pas un fan de Nolan. Le plus gros problème d'Anger Management c'est ses seconds rôles, souvent creux et pas assez drôle.
vlcsnap-2013-03-15-18h46m54s167.pngA part Ed et encore, il me rappelle William Shatner dans la très mauvaise Shit My Dad Says. Surtout que dans cet épisode le duo qu'il va former avec Lacey était assez médiocre malgré quelques bonnes situations comiques. Disons que la spontanéité et le côté grande gueule d'Ed aide beaucoup. Dans le second épisode que je vous propose, "Charlie & Catholicism", on parle de l'un des sujets que je déteste le plus dans les séries : la religion. Pourquoi ? Car souvent c'est très raté. La prise de position religieuse n'aide généralement pas une série. Ou bien il faut une série comme Californication, American Horror Story et même Desperate Housewives (qui avait parlé de façon très juste de la foi de Lynette dans un épisode de la saison 5 de la série). Anger Management était donc là pour nous parler du fait que Sam n'a pas été baptisé quand elle était un bébé. Martin est choqué de le découvrir maintenant et aimerait bien que cela soit fait. La morale religieuse était pompeuse et le pauvre Martin Sheen se perd donc dans les méandres d'Anger Management. Dommage. Il n'était ni drôle, ni intéressant. Ainsi, voilà deux épisodes qui auront eu raison de moi. Au revoir Anger Management et peut être à bientôt…

Note : 3/10. En bref, Anger Management a eu raison de moi. J'abandonne.

Commenter cet article